Municipalité : 5 choses à retenir de la communication du président Deby aux maires

Municipalité : 5 choses à retenir de la communication du président Deby aux maires

Le Président de la République a fait une communication à l’endroit des maires des différentes communes de la ville de N’Djamena. C’était hier en présence du ministre de l’intérieur et du délégué du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena. Votre site revient sur les 5 choses à retenir de cette communication.

Manque de communication

Dans sa communication, le président Idriss Deby Itno a relevé que les maires ne communiquent pas assez. Qu’ils rendent compte rarement à leurs hiérarchies et à leurs administrés.

Souffrance de la population

Selon le président Deby : « les lampadaires ne sont pas du tout éclairés la nuit plongeant les citoyens dans une obscurité totale. Chaque période d’hivernage est vécue comme un cauchemar par beaucoup de nos concitoyens dans certains de nos quartiers notamment les quartiers périphériques de N’Djamena où le désarroi est à son comble ». En outre, certaines situations en cette saison de pluie « exposent les populations à toutes sortes de maladie notamment le paludisme. Il ne faut pas oublier que nous n’avons pas éradiqué totalement aussi le choléra », rappelle le Président.

Mauvaise gestion

« Les ressources financières et autres biens de la municipalité sont partout mal gérés. […] Les terrains en réserve de l’état sont distribués y compris les espaces verts. Les recettes de la mairie vont à plus de 90% dans les poches des individus véreux bien identifiés », déclare le chef de l’Etat. Selon lui, les relations souvent conflictuelles entre les maires et leurs conseillers municipaux portent aussi préjudice aux mairies alors que les administrés attendent « beaucoup » des maires.

Recrutement familial

Le président est conscient que le désordre dans la municipalité de N’Djamena a pour origine principale le recrutement anarchique et abusif du personnel non qualifié dont une bonne partie est constituée des parents et amis rendant pléthorique l’effectif de l’institution. Les émissions de fausses factures ou documents de valeur sont confiées le plus souvent à des parents et bien d’autres connaissances pour garnir leurs propres comptes.

Délai d’action

« Mesdames et messieurs, je vous donne 72h pour réparer le mal en attendant les mesures fortes qui seront prises par le gouvernement dans les prochains jours en vue de répondre aux besoins de la population », martèle le chef de l’Etat.

2 Commentaires

  1. Mots du président Deby aux maires – United Africa News
    24 juillet 2018 at 16 h 10 min Répondre

    […] Source : TchadInfos […]

  2. Djolkidang
    25 juillet 2018 at 10 h 49 min Répondre

    La plus grande question est : est ce que le chef de l’État ira plus loin dans sa décision ?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :