Mois du livre et de la lecture : Voici les lauréats de cette année

Mois du livre et de la lecture : Voici les lauréats de cette année

Ça y est. Le mois du livre et de la lecture est lancé ce lundi 02 novembre, par le ministre du développement touristique, de la culture et de l’artisanat, Patalet Géo. Cette 4e édition, organisée par la Maison des patrimoines culturels du Tchad (MpcT), décerne trois prix dans autant de catégories, à plusieurs acteurs culturels.

Dr Ali Abderamane Haggar : Grand prix littéraire du Tchad, ‘’Plume d’or 2020’’

Ce fils de Sultan du Dar Zaghawa et de la princesse Meram Seidé Ourada du Dar Ouaddaï, est né le 11 mars 1960 à Abéché. Il fait ses études primaires et secondaires dans la capitale du Ouaddaï. Dr Ali Abderamane Haggar est un ancien de la bibliothèque et de la salle de lecture de la mission catholique d’Abéché, créée par les pères jésuites. De l’école coranique à l’école française, l’ancien recteur de l’université de N’Djamena, devint bibliothécaire. En 1977, il s’inscrit au lycée Félix Eboué. A partir de 1979, une guerre civile éclate à N’Djamena. Ce qui impacte négativement le rêve du Jeune Ali. C’est à Bangui, en 1981, qu’il décrocha son baccalauréat. Sur place, il publie un recueil de poèmes intitulé « Exodes et refuges ». De retour à N’Djamena, il enseigne au lycée Félix Eboué. En juillet 1982, il s’envole pour l’URSS où il obtint un doctorat en planification de l’économie nationale. Il obtint également en 1997, un brevet en administration publique à l’ENA de N’Djamena. Lors de la Conférence nationale souveraine de 1993, il y participe en représentant l’association Tchad non-violence. Dr Ali a occupé plusieurs fonctions dont celle de Secrétaire général de la présidence. Il est auteur de plusieurs livres et essais notamment : “Le Mendiant de l’espoir” ; “Le Prix du rêve” ; “La Montagne de l’hyène” et “Eloge de l’amitié fraternelle”. Promoteur de l’université privée HEC-TCHAD, Dr Ali Aberamane Haggar est marié et père de 11 enfants.

            Renaud Dinguemnaial : prix jeune talent 2020

Né le 17 septembre 1975, au Cameroun, Renaud Dinguemnaial s’intéresse très tôt à la littérature. En classe de seconde A, il se distingue en remportant le premier prix de poésie de la ville de Garoua. En 1993, il découvre le Tchad où il obtint son baccalauréat et s’inscrit en lettres bilingues à l’université du Tchad. Il y étudie les littératures d’expression anglaise (africaine, britannique et américaine) et en sort nanti d’un Bachelor of Art (licence). Ce polyglotte (français-anglais-espagnol) est titulaire d’un DESS en management et communication obtenu au Benin en 2005 et d’un master en Gestion des organisations des employeurs, 1re édition francophone délivré par le Centre international de formation ( Cif ), basé à Turin en Italie. Il a été précédemment Directeur général de la Chambre de commerce du Tchad, Consultant national de la communication de la FAO, formateur et journaliste. Membre fondateur de l’Association de promotion de la littérature « Salon des belles lettres », il en est le coordonnateur de la maison d’édition.  Il est auteur d’une dizaine d’ouvrages à l’exemple de : “Les obsèques de Mbeuryo” (Roman, l’Harmattan 2008) ; “C’est quoi être tchadien ?” (Auto perception de l’identité nationale, essai, Sao 2011) et recueil collectif de lutte contre la covid-19, (Editions Salon des Belles Lettres, mai 2020).

    Clarisse Remadje Nomaye : lauréate du prix de la plume féminine 2020

Juriste de formation, avocate au barreau du Tchad, Nomaye Remadje Clarisse est née le 23 juin 1973 à Sarh, au sud du Tchad. Elle est titulaire d’une maitrise en droit judiciaire privé à l’université de Ouagadougou (Burkina Faso), et d’un master en project management à la Keller graduate school of management à Houston au Texas (USA). Elle est actuellement responsable du cabinet ‘’Nomaye Clarisse’’, sis à N’Djamena. Nomaye est également active dans l’univers littéraire tchadien. Elle assure la présidence de l’Association des écrivains et auteurs tchadiens d’expression française. Elle est auteure de plusieurs ouvrages parmi lesquels : “L’amitié sans frontières”, (roman, Edilivre,2012) ; “Femme tchadienne, femme de toute part”, (recueil de poémes, éditions Sao 2015) et “les Chroniques de Tamti”, (recueil de nouvelles, (éditions Salon des Belles Lettres, 2019).

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :