Mise en place d'une institution de coordination dite "G5 du Sahel"

NOUAKCHOTT, 17 février (Xinhua) — Cinq chefs d’Etat du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), ont convenu de créer “un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale dénommé ‘G5 du Sahel'”, à l’issue d’un sommet, dimanche, à Nouakchott, a-t-on appris lundi d’une source locale.

Cette institution devra démarrer ses travaux avec “la mise en place d’un secrétariat permanent chargé de la coordination technique”, selon le communiqué final du sommet.

Les cinq Etats ont réaffirmé “leur détermination à préserver l’intégrité territoriale des Etats et à mener ensemble une action résolue en vue d’assurer la sécurité dans l’espace sahélien”, souligne le texte.

Dans le communiqué, les chefs d’Etat des cinq pays “réaffirment la priorité qu’ils accordent à la sécurité et au développement de la région et réitèrent leur plein engagement à promouvoir la démocratie, les droits de l’homme et la bonne gouvernance”.

Par ailleurs, les Etats du Sahel ont lancé, dans ce communiqué, un appel à leurs partenaires (Groupe de Coordination des institutions de financement arabes, islamiques et de l’OPEP, pays émergents) “pour accompagner l’action qu’ils déploient conjointement en vue d’ancrer durablement la paix et la prospérité dans la région”.

Ils ont également demandé à leurs partenaires techniques et financiers “d’assouplir les règles d’endettement extérieur et de simplifier leurs mécanismes et procédures de financement en vue de les adapter au contexte spécifique des (pays sahéliens) pour permettre une mise en œuvre diligente de (leurs) actions de développement”.

Le communiqué précise enfin que le président mauritanien, a été désigné pour assurer la présidence en exercice de la Conférence des chefs d’Etat des pays du G5 du Sahel, dont la prochaine conférence se tiendra au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :