LES MILLIARDS DE HABRE DANS LE VISEUR DU PARQUET DES CHAMBRES AFRICAINES EXTRAORDINAIRES

L’étau se resserre contre le Premier ministre, Abdoul Mbaye, et les attaques fusent de partout. Après celles du camp présidentiel qui demandait son départ suite au rejet de la candidature du Sénégal au Comité international olympique (Cio), c’est au tour du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), avant-hier, d’exiger pour la seconde fois le départ du Chef du gouvernement pour son présumé implication dans le blanchiment de l’argent de l’ex-Président tchadien.

Pour Doudou Wade, porte-parole du jour, le Premier ministre s’achemine tout droit vers la prison avec la restitution de l’argent de Hissène Hadré, réclamée par le ministre de la Justice tchadien.

«Le plus grand receleur du Sénégal était le premier ministre, Abdoul Mbaye. Ceci a été confirmé par le ministre de la Justice du Tchad qui est venu, nous dire qu’il se réjouit d’abord de ce procès. Le gouvernement tchadien a fait jour chômé et payé. Et le ministre de la Justice est venu ici pour nous dire que maintenant le Tchad demande la restitution des 20 milliards Cfa, 10 milliards d’avant dévaluation du francs Cfa. Restituer cet argent qui a été mis dans les banques et principalement dans la banque d’Abdoul Mbaye» a déclaré Doudou Wade avant d’expliquer : «Cela veut dire qu’aujourd’hui, c’est le ministre de la Justice de Tchad qui dit clairement au Sénégal qu’Abdoul Mbaye est un receleur. Plus grave, le gouvernement du Tchad dit après le procès s’il y a des indemnités à payer, ça sera sur cet argent qui sera récupéré auprès des banquiers qui ont blanchi cet argent. Cela veut dire qu’aujourd’hui on le veuille ou pas, Abdoul Mbaye est tout à fait près de la porte de la prison».

Abdoul Mbaye est un «receleur»
Pour éviter la comparution du Premier ministre devant les Chambres africaines extraordinaires, le Comité directeur du Pds invite le président du groupe parlementaire «Benno bokk yakaar», Moustapha Diakhaté, a sollicité sa démission.

Sur le dossier du Plan «Jaxaay» qui a valu à Abdoul Aziz Diop et Cie le mandat de dépôt, les libéraux accusent Macky Sall et son gouvernement de vouloir déstabiliser leur parti en passant par son bras armé, le ministre de la Justice, Mme Aminata Touré.

Sur un autre registre, Doudou Wade prévient aux autorités étatiques que le Pds s’opposera à toute tentative de report des élections locales de 2014.

«Le parti est déterminé à aller aux élections dans son organisation seule et avec les spécificités de chaque localité. Il est important aujourd’hui qu’on sache que le pds ne peut cautionner le report des élections», a-t-il averti. Il faut souligner que l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, de retour de bercail, n’a pas assisté à la réunion du Comité directeur du Pds.

 

Source : Le polulaire

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :