Médias : 12 journaux suspendus, un mouvement citoyen attaque la Hama

Médias : 12 journaux suspendus, un mouvement citoyen attaque la Hama

La suspension des douze organes de presse, par la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (Hama), fait réagir le Mouvement citoyen pour la préservation des libertés. Ce mouvement annonce une batterie d’actions pour protester contre cette mesure.

Ce jeudi, 15 octobre, une lettre de protestation est envoyée au président de la Hama, la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel, par rapport à la suspension des 12 organes de presse. La lettre en question porte la signature du coordonnateur du Mouvement citoyen pour la préservation des libertés (MPCL), Mbernodji Sosthène.

« La liberté de presse est un principe universel et conditionnel consacré », peut-on lire dans cette lettre de trois pages. L’envoi de cette lettre n’est qu’une des actions envisagées par le MPCL pour protester contre la mise en demeure de ces 12 journaux.

A relire: Douze journaux suspendus de parution

Pour accompagner cette lettre, un point de presse est fait, ce même jour par le coordonnateur du Mouvement citoyen de préservation des libertés. En plus de cela, le mouvement projette organiser une série d’actions, de concert avec les directeurs de publication, les activistes et les militants des droits de l’Homme pour protester « contre les décisions cyniques et iniques de la Hama ».

Pour rappel, c’est le 07 septembre 2020 que la Hama avait décidé de suspendre ces 12 journaux. Elle a brandi comme motif, le non-respect de l’article 17 de la loi N°31/PR/2018, portant ratification de l’Ordonnance N°025/PR/2018, relative à la presse écrite et aux médias électroniques au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :