fbpx
Mayo Kebbi Est : un enfant de 12 ans enlevé et 67 têtes  de bœufs emportées

Mayo Kebbi Est : un enfant de 12 ans enlevé et 67 têtes de bœufs emportées

Un  jeune  de 12 ans capturé  et  un troupeau  de 67  têtes  de bœufs  d’un village  camerounais  saisi,  c’est   le bilan d’une forfaiture des malfrats au village Holom Gamès  au Mayo-Kebbi Est. 

La population de la province du Mayo-Kebbi Est est dépassée  par le vol des bœufs sur  qui  prennent   toujours   la direction des   villages  voisins  au  Cameroun. Le 28  mai  2020, aux enivrons de 2 heures du matin, les étudiants de  l’école biblique du  village Goumoune, canton Gamès, dans le département de Mont Illi, ont reçu la visite des   malfrats  qui ont réussi  à   enlever  9  de  leurs  chevaux   d’attelage.  Ces  bandits,  venus à dos d’autres  chevaux,  sont rentrés  au Cameroun.

Alertés  et   fatigués   de  cette  exagération  de vols répétés, plus  de cinq cent personnes, essentiellement des jeunes,  et les forces de l’ordre se sont  mis à  leur poursuite jusqu’au Cameroun dans   le village Naïguissia.   C’est alors qu’ils ont retrouvé un   jeune de 12 ans   sur  une jument  emportée  par   ces  malfrats.  Très  touchés , les Tchadiens ont  décidé   d’enlever ce jeune et emporter  67 têtes  de  bœufs  pour les ramener  aux forces de sécurité  qui n’ont pas  pu franchi la frontière. Informées de la situation  les autorités départementales  de Mont Illi ont effectué des déplacements sur les lieux.

Interrogé par nos confrères de la RTN (Radio Terre Nouvelle), le  préfet Moussa  Dassidi   déclare que  « la population se plaint de  ces  vols répétitifs, qu’elle  dénombre  12 à 13  cas ».   Ce ras-le-bol a conduit les ressortissants du Mayo-Kebbi Est à se faire justice eux-mêmes. Le préfet  dit avoir pris l’affaire  en main. Il aurait déjà  saisi les autorités départementales  de Mayo-Danaye  au Cameroun  qui   sont attendues   pour des  discussions  afin de mettre  terme à ce comportement.

Actuellement,   le jeune   captif   et les troupeaux sont confiés   au service de  sécurité  de Gambi (Tchad) et les démarches administratives sont entreprises  pour  régler    le problème.

Le  préfet   annonce  qu’aux  dernières   nouvelles, sept chevaux sont retrouvés  et qu’il  ne reste  que deux  à  rechercher.   

 Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :