Le Maroc lance une grande opération de prospection énergétique en Afrique

CASABLANCA (Maroc), 13 septembre (Xinhua) — Le Centre Marocain de Promotion des Exportations (Maroc Export) et la Fédération marocaine de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec) ont annoncé une opération d’affaires dite “Action lumière”. Prévue du 22 au 27 septembre, cette action vise à encourager le développement des partenariats entre le Maroc et le Congo, le Gabon et le Burkina Faso dans les secteurs cités.

Plus de 80 entreprises marocaines prendront part à cette grande mission de prospection. L’opération “Action lumière” vise à présenter le savoir-faire marocain aux sociétés de production, de transport et de distribution d’électricité africaines ainsi qu’aux entreprises à travers des rencontres programmées à Ouagadougou, Libreville et Brazzaville, où des rencontres en B to B et des conférences sont prévues sur l’émergence des secteurs concernés en Afrique.

A noter que, en prélude à l’arrivée de cette mission dans leurs pays respectifs, des journalistes du Burkina Faso, du Gabon et du Congo ont effectué, du 8 au 12 septembre, sur invitation des organisateurs, une mission d’investigation au Maroc où ils ont eu des contacts avec les acteurs marocains tant publics que privés de ces secteurs. L’intérêt de ces représentants de la presse africaine porte essentiellement sur les modalités de valorisation de l’expertise marocaine dans ces secteurs d’activité dans le cadre de la coopération Sud-Sud, a souligné Maroc Export, notant que cette visite est de nature à garantir une meilleure préparation en amont de l’événement “Action Lumière”, à travers des rencontres avec les hauts responsables et les différents acteurs publics et privés des secteurs en question.

Il s’agit en effet, d’introduire auprès des médias des pays concernés, les grandes lignes de la politique marocaine en matière de développement des accords bilatéraux pour les portefeuilles du commerce extérieur et de l’énergie, ajoute le texte. Durant ces quatre jours de visite au Maroc, la délégation de journalistes africains a tenu des réunions avec Mohammed Abbou, ministre marocain du Commerce Extérieur et Abdelkader Amara, ministre marocain de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Des rencontres ont aussi eu lieu avec notamment Maroc Export, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), la FENELEC et l’Agence marocaine pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ADEREE). Dans ce sens, la FENELEC affiche son ambition de renforcer sa position sur le marché africain. Les entreprises de la FENELEC, qui avaient longtemps compris que le marché africain est prometteur pour leurs métiers, confirme davantage son orientation exportatrice du secteur de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables.

Avec des taux d’électrification les plus bas au monde, les pays d’Afrique visés présentent d’importantes opportunités d’investissement pour les entreprises marocaines dont les produits sont très compétitifs à l’échelle du continent. En effet, le Maroc a une riche expérience à partager en la matière. Depuis l’année 1995, le pays a lancé un programme d’électrification rurale globale qui, en 14 ans, a permis de porter le taux d’électrification de 18 à 98,5 %. Ce programme mené par l’ONEE a favorisé le développement de l’expertise marocaine en la matière et le développement des Petites et moyennes entreprises qui proposent des services adaptés pour l’Afrique aussi bien la réalisation des études, l’exécution des travaux, la fabrication du matériel. Dans ces domaines, le Maroc élargit son champ d’investigation pour le renforcement de ses liens économiques avec l’Afrique subsaharienne à travers la négociation et la conclusion de plusieurs accords commerciaux de type classique ou à caractère préférentiel avec plusieurs pays africains notamment, Gabon, Niger, Côte d’Ivoire, Nigeria, Cameroun, Mali, Angola, Bénin, Burkina Faso, RD du Congo, Tchad, Guinée et Sénégal.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :