Mali : l'UNESCO lance la restauration du patrimoine culturel détruit à Tombouctou

BAMAKO, 18 août (Xinhua) — L’UNESCO a lancé samedi à Tombouctou les activités de réhabilitation et de rénovation du patrimoine culturel détruit à Tombouctou, a-t-on appris d’une source depuis Tombouctou.

Les travaux en question concernent entre autres la grande mosquée de Djiganrey ber (un quartier de la ville de Tombouctou), le monument El Farouk, les mausolées de saints et autres édifices culturels endommagés par les jihadistes.

A l’occasion du lancement de ces activités qui ont commencé par le crépissage de la mosquée de Djiganrey ber, en plus des notabilités locales, on pouvait noter la présence d’une mission nationale du Bureau UNESCO de Bamako et l’architecte en chef Alpha Diop, nous a notifié la même source.

Selon Sokona Tounkara, chargée de programme Culture Bureau UNESCO Bamako, “c’est un signal pour dire que l’UNESCO accompagne les communautés de Tombouctou pour réhabiliter, restaurer et protéger leur patrimoine culturel”.

Au nom des communautés de Tombouctou, Addramane Ben El Sayouti Imam de la mosquée de Djiganrey ber a salué l’UNESCO pour sa promesse.

“L’UNESCO est entrain d’oeuvrer comme ils ont promis de restaurer les monuments, les mausolées qui ont été détruits et cette mission qui est arrivée nous met vraiment en confiance”, a-t- il déclaré.

Les habitants de la ville des 333 saints (Tombouctou) peuvent nourrir l’espoir que la réfection des mausolées, des monuments de Tombouctou puisse lui redonner son statut de ville historique et touristique et les actes des jihadistes ne seraient plus qu’un triste souvenir.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :