vendredi 12 août 2022

Mahamat Nour Abakar attaque, l’hôpital de la Renaissance riposte

Mahamat Nour Abakar, patient de son état, et le centre hospitalier universitaire la Renaissance (CHU-R)  s’accusent mutuellement. Le premier accuse l’établissement de ne l’avoir pas traité comme il se le doit. Le CHU-R parle d’un faux que son personnel refuse de cautionner.

Par voie de presse interposée, Mahamat Nour Abakar, patient, et la direction du centre hospitalier universitaire la Renaissance (CHU-R) se livrent à une bataille médiatique. En cause, une affaire de prise en charge.

Lors de la conférence de presse qu’il a animée, jeudi 24 mars, Mahamat Nour Abakar accuse l’hôpital la Renaissance et un médecin y travaillant de ne l’avoir pas traité convenablement après avoir encaissé une quantité d’argent. « Mon mal a été identifié très tôt par la machine d’échographie du Centre hospitalo-universitaire la Renaissance (CHU-R). Le diagnostic est sans appel, je souffre des lithiases rénales bilatérales voire de l’hydronéphrose bilatérale», explique Mahamat Nour Abakar.

Il ajoute que le médecin-urologue de la CHU-R auprès de qui il a « rapidement » été orienté par le médecin-généraliste, a tout « simplement décidé de le trainer en patience et longueur de temps, et quantité d’argent encaissée inutilement après 12 mois de consultations bidons ». Cela, estime-t-il, en usant des astuces non-conventionnelles et des facturations.

Faux, rétorque le CHU-R par la voix de son chargé de communication, Adoum Dadji Mahamat, lors d’un point de presse le vendredi 25 mars.

D’après lui, dans ce dossier opposant Mahamat Nour au CHU-R, il n’est pas question de prise en charge mais de la rédaction d’un “certificat fallacieux” exigé par Abakar pour se faire évacuer à l’étranger avec l’argent du contribuable. « Certificat que son médecin traitant a refusé de lui décerner car sa maladie e été diagnostiquée très tôt et son traitement pouvait se faire au CHU-R », a expliqué le porte-parole du CHU-R. Il est pour lui de rappeler que l’une des missions du CHU-R est de réduire le taux d’évacuation sanitaire. S’agissant de la somme dont le patient Abakar fait cas dans son rapport, le chargé de communication du CHU-R indique qu’elle a été encaissée par le service financier de l’hôpital pour l’intervention chirurgicale qui a été programmée le 04 mars 2022 mais le patient ne s’est pas présenté le jour de l’intervention.

Adoum Dadji Mahamat d’indiquer que le patient a saisi la direction de l’hôpital et que la procédure de la réponse est en cours. « D’où notre stupéfaction sur sa sortie médiatique ».

Mahamat Nour Abakar promet d’exposer au grand jour, sa mésaventure au CHU-R, par tous les moyens juridiques, et de communication. L’hôpital aussi promet de porter plainte contre le patient pour des propos injurieux et diffamatoires tenus à l’égard d’une institution publique et de son personnel.

Laisser un commentaire

économie

Fête du 11 août : Dr Succès Masra appelle à la justice et à l’égalité depuis le “balcon de l’espoir”

Justice et égalité, les deux mots du meeting du balcon de l'espoir de Dr Succès Masra, président du parti Les Transformateurs, ce 11 août. Vox...

Après plus de 30 ans de prison au Cameroun, Sakine Zakaria Adjideï rentre au Tchad sous perfusion

Un grand accueil a été réservé à Sakine Zakaria Adjidei, le plus célèbre détenu tchadien au Cameroun, ce jeudi depuis Kousseri jusqu'à N'Djaména. La détention...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
885 votes · 886 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité