Livre : « Agriculture et énergie renouvelable post covid-19 », par Boukar Michel

Livre : « Agriculture et énergie renouvelable post covid-19 », par Boukar Michel

L’ancien ministre du Pétrole et de l’Energie, Boukar Michel, a mis sur le marché, un nouvel ouvrage intitulé : « Agriculture et énergie renouvelable post covid-19 ». Dans ce livre, sont présentés les défis auxquels l’agriculture devra faire face, surtout en période de crise, et des pistes de solution. Ce livre emprunte le pas à celui publié en septembre 2019, sous le titre  : « Production de biocarburant à base du Balanites ».

Cet ouvrage de 400 pages, édité par les Éditions Universitaires Européennes, de l’ancien ministre Boukar Michel, se veut un guide pour résoudre le problème de l’insécurité alimentaire et surtout la résilience des populations vulnérables en milieu agricole. L’agriculture, secteur essentiel pour les pays, surtout ceux vulnérables, est mise à l’épreuve par diverses menaces telles que les flambées des prix alimentaires, la rareté des terres et de l’eau, la hausse des prix de l’énergie et des fertilisants, ainsi que l’impact du changement climatique sur la production alimentaire.

Préfacé par le Secrétaire exécutif du Comité Inter-Etats de lutte contre la sécheresse au sahel (CILSS), Djimé Adoum, le livre alerte sur les urgences actuelles et prochaines. En effet, selon les experts, l’Afrique risque de connaître d’ici à 2050, une baisse de 20% de ses rendements agricoles avec la dégradation des sols et la désertification provoquée par des inondations et sécheresses. Dans le même temps, sa population pourrait doubler.

Une situation préoccupante

Pour davantage éclairer le lectorat et les acteurs conscients de cet enjeu, le livre rapporte les propos du Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, lors de la 1re édition du SAFAGRI (Salon africain de l’agriculture), tenue à N’Djamena, en mars 2019 : « L’Afrique dépense annuellement 35 milliards de dollars pour financer des importations alimentaires. En 2025, ce montant devrait atteindre 110 milliards de dollars ».

Au Tchad, selon les projections de l’Institut national de la statistique, des études économiques et démographiques (INSEED), la population atteindrait 40 millions d’âmes à l’orée de 2050. Ce qui constitue, pour la sécurité alimentaire, un challenge indéniable aussi bien pour les gouvernants que pour les populations elles-mêmes.

 Des solutions à mettre sur la table

Selon le doctorant en économie d’énergie à l’université de Douala, l’agriculture doit être résiliente en milieu des populations vulnérables, c’est à dire, prévenir les catastrophes, les pandémies ainsi qu’anticiper, atténuer les chocs et adapter ou établir la situation d’une manière rapide, efficace et durable. L’ingénieur Boukar Michel expose les sources d’énergies renouvelables, les questions de changements climatiques, de l’avenir des subventions agricoles aux agriculteurs organisés en coopérative, la création d’une Association nationale des agriculteurs, des perspectives et solutions pratiques en zone CEMAC. Il est également évoqué dans le livre les pratiques utilisées en matière d’hydraulique agricole et pastorale, des avantages et inconvénients des aménagements hydroagricoles, l’accès aux métiers ‘’emplois verts’’, la connexion des agriculteurs aux TIC, la question foncière avec des propositions pratiques. Il est également relevé la réorientation de l’agriculture post Covid-19, des propositions et des suggestions des solutions pour la résolution des conflits entre éleveurs et agriculteurs.

« Il faut rendre l’agriculture et l’élevage plus résilients face au climat, sinon on va au-devant des grandes catastrophes »

Ce livre propose par ailleurs un dimensionnement des systèmes photovoltaïques pour l’irrigation, le calcul de l’évapotranspiration en utilisant le logiciel CROPWAT de la FAO, avec des études de cas. C’est à travers son fonctionnement, sa modélisation et différents types de variétés des cultures telles que : maïs, aïl, oignon, riz, tomate, gombo… La production et l’utilisation de compost a été l’une des pratiques développer dans cet ouvrage pour permettre aux agriculteurs de s’adapter aux changements climatiques.

L’œuvre scientifique « Agriculture et énergie renouvelable post covid-19 » est actuellement disponible pour les libraires en neuf langues à l’exemple du Français, de l’Anglais, de l’Allemand, de l’Italien, de l’Espagnol etc. L’auteur est à la recherche d’un traducteur pour la 10ème langue qui est l’Arabe.

L’auteur

Boukar Michel est né le 09 décembre 1970 à N’Djamena. Il est doctorant en économie d’énergie à l’université de Douala. Il est titulaire d’un master en génie énergétique, un autre master en management financier. Sieur Boukar Michel fut entre autres, ministre du Pétrole et de l’Energie, secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie, directeur général de la Société tchadienne des traitements des déchets et d’assainissement (SOTRADA). L’auteur est également Ambassadeur de la Déclaration universelle des droits de l’Humanité.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :