Littérature : une nouvelle œuvre diagnostique les maux de la jeunesse

Littérature : une nouvelle œuvre diagnostique les maux de la jeunesse

Une cérémonie de présentation et de dédicace d’un essai intitulé ‘’Autopsie de la jeunesse tchadienne en quête d’espoir ‘’ a eu lieu ce 16 avril dans les locaux de l’université de N’Djamena. L’essai présenté et dédicacé est de Bonheur Mortordé.  

C’est un livre de 90 pages et divisé en quatre chapitres. Autopsie d’une jeunesse en quête d’espoir est un essai paru aux éditions Toumai du Tchad. Il pose un sévère diagnostic de tous les maux qui minent dangereusement la jeunesse tchadienne. « Cette frange importante de la population est malheureusement mise en ballotage contre elle-même et broyée au rouleau compresseur d’un système politique mis en place », a laissé entendre dans sa toute première œuvre.

Dr Masra Succès qui a l’honneur de préface ce livre donne les raisons de cette acceptation : « Dans autopsie d’une jeunesse tchadienne en quête d’espoir, Bonheur Mortordé met en lumière un ensemble de réalités, parfois choquantes, souvent surprenantes, de problématiques mais possibles concernant cette jeunesse dont il fait partie. »

À travers cette œuvre, l’auteur essaie de faire un catalogue en termes de chapelles idéologiques ‘’pour citer les différentes formes de malheurs que cette jeunesse est confrontée. Elle est jetée en pâturage de l’alcoolisme, au chômage et toutes formes de délinquance. L’auteur qualifie cette jeunesse d’être la victime et parfois l’auteur de sa situation.

Bonheur Mortordé, est un jeune, étudiant en Master 1 en droit à l’université de N’Djamena.  Il a été président de l’union nationale des étudiants tchadiens de 2016-2017.  Pour lui, autopsie vient booster la douleur de cette jeunesse dont il fait partie.

Laisser un commentaire