« L’État s’est engagé à verser 12 milliards pour permettre à la Coton Tchad d’éponger la dette des cotonculteurs » Mbomtar Ndoukou

« L’État s’est engagé à verser 12 milliards pour permettre à la Coton Tchad d’éponger la dette des cotonculteurs » Mbomtar Ndoukou

La Coton Tchad-Société Nouvelle a commencé à payer depuis avril 2017 les arriérés des cotonculteurs pour la campagne cotonnière 2016-2017. Des arriérés qui s’élevaient à 9 milliards de FCFA. Dans une interview accordée à Tchadinfos.com, le président de l’Union nationale des producteurs de coton du Tchad (UNPCT), Mbomtar Ndouko nous fait le point de la situation.

Selon le président des producteurs de coton, pour parvenir à la paie des arriérés de la campagne cotonnière 2015-2016, la bataille a été rue et très longue. « Les paysans avaient produit le coton, c’était pour vendre et convertir l’argent en autre chose. Mais, il s’est trouvé que la société qui est notre partenaire a éprouvé des difficultés », explique-t-il.

Pour Mbomtar Ndouko, si aujourd’hui une solution a été trouvée pour payer les cotonculteurs, c’est suite à la réunion tenue le 15 mars 2017 à N’Djamena avec le Premier ministre. « L’État s’est engagé à verser 12 milliards pour permettre à la Coton Tchad d’éponger les dettes, enlever l’ancien coton pour donner confiance aux cotonculteurs. Progressivement, c’est fait », informe-t-il.

Pendant que la Coton Tchad paie les arriérés de la campagne cotonnière 2015-2016, le coton de la campagne 2016-2017 est en partie enlevé dans la zone méridionale du pays. Ce qui rassure les producteurs. « La garantie que nous avons maintenant, c’est le nouveau coton qui est en train d’être enlevé », confie le président de l’Union nationale des producteurs de coton du Tchad.

« Avant l’avènement de l’or noir, la Coton Tchad était la deuxième pourvoyeuse après l’État. Mon vœu, en tant que président des producteurs, est que l’État s’y mette de plain-pied pour lever les blocus et permettre à la Coton Tchad de finir l’enlèvement du coton, payer les cotonculteurs et avoir des moyens pour mettre en place les facteurs de production », a conclu, Mbomtar Nouko.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :