Les vérités de Moctar Mahmoud Hamid sur la gestion du football tchadien

0
702
Moctar Mahamoud Hamid

Le président de la Fédération tchadienne de football association, (FTFA), Moctar Mahmoud Hamid a fait face à la presse ce samedi 20 novembre. Durant une heure de temps, le patron du football tchadien a fait le point sur la situation actuelle de sa discipline.

Il a brisé le silence. Fortement critiqué ce dernier temps, le président de la Fédération tchadienne de football association, (FTFA), Moctar Mahmoud Hamid a fait face à la presse ce matin. Devant  une quarantaine de journalistes qui ont assiégé les locaux de l’association, le numéro 1 de la FTFA n’est pas passé par le dos de la cuillère pour dire ses vérités.

« Si je constitue un handicap, il y a bien lieu de me faire partir », rétorque-t-il à une question. A la question d’une éventuelle requête de la commission éthique de la FIFA qui alimente le débat, le président Moctar Mahmoud Hamid a bondi sur l’interrogation avec sourire : « on nous réveille souvent avec ces slogans, mais nous sommes habitués ». Depuis trois jours, des voix affirment que la commission d’éthique de la FIFA a interpellé le président via un courrier adressé à l’équipe de la fédération du football tchadien. Pour Moctar Mahmoud Hamid, ce sont les effets des réseaux sociaux.

Si le torchon brûle entre lui et le directeur technique national (DTN), Modou Kouta, le président de la FTFA est resté ambigu. Il a botté la question en touche en ces termes : «  il a choisi son camp ».  Depuis que la situation entre le ministère des sports et la fédération s’est nettement détériorée, le DTN n’est plus sous les projecteurs de la FTFA.

Selon les indiscrétions, ce dernier n’a pas mis pied dans son bureau depuis un bon moment. Qu’il se retire discrètement. Contacté au téléphone, Modou Kouta, n’a pas souhaité répondre.

Sur l’hypothèse d’une éventuelle suspension du bureau actuel, le président de la FTFA s’est interrogé : « Pourquoi la Fifa s’est battu pour qu’il n’y ait pas d’ingérence et qu’on revienne aux affaires et elle va nous suspendre ? »  Selon lui, il est temps de passer à autre chose  et de laisser le bureau actuel travailler.

Évoquant la relation entre la fédération et le ministre des sports, le président de l’équipe fédérale de football a souligné que son bureau n’a pas d’intérêt à tisser des mauvais rapports avec le département des sports. « Si des petits intoxiquent nos relations, ce n’est pas de notre faute », s’est-il défendu. Pour couper court aux bruits de sa réélection en décembre 2020, Moctar Mahmoud Hamid a déclaré « Je n’empêche personne de venir diriger. Je me suis toujours porté candidat et j’ai gagné pendant des élections ».  

Le président de la FTFA n’a pas manqué d’indexer le gouvernement. Il a dénoncé la mauvaise gestion de l’équipe nationale par le ministre des sports, le manque des infrastructures, la mauvaise gestion du fonds d’appui aux sports …  

Laisser un commentaire