Les universités du Tchad s’offrent leurs premières imprimantes 3D

Les universités du Tchad s’offrent leurs premières imprimantes 3D

Le milieu universitaire tchadien se dirige vers une révolution technologique. Quatre institutions universitaires tchadiennes regroupées dans un Consortium Tchadien des Établissements d’Enseignement Supérieur, viennent d’acquérir à hauteur de 30 millions FCFA une imprimante 3D avec tous ses accessoires. Cet outil technologique a permis à ces 4 institutions qui sont l’Institut National des Sciences et Techniques d’Abéché (INSTA), l’Institut Universitaire Polytechnique de Mongo (IUPM), le Centre Nationale de Recherche pour le Développement (CNRD) et la Faculté des Sciences Exactes et Appliquées de l’Université de N’Djaména, de créer le Centre de fabrication numérique-Impression 3D logée dans les locaux du CNRD ancien CNAR.

Le consortium est présidé par le directeur général de l’Institut National des Sciences et Techniques d’Abéché (INSTA), Dr Malloum Soultan. Pour démarrer officiellement ses activités, le Centre de fabrication numérique-Impression 3D a été inauguré ce vendredi 10 juin 2016, par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, professeur Mackaye Hassane Taïsso, entouré pour la circonstance de plusieurs personnalités du monde universitaire.

Avant la visite du centre, Dr Malloum Soultan a fait une brève présentation à ses hôtes. D’après lui, l’impression 3D, dite aussi fabrication additive, consiste à utiliser un modèle 3D virtuel et à le transformer en pièce physique couche par couche. À travers cette impression, beaucoup des réalisations dans des domaines de la biomédicale, de l’architecture, de l’art, de la mode, de l’automobile, entre autres, sont possibles. Pour un début, explique le président du consortium, le centre permettra aux enseignants et étudiants de faire de travaux pratiques. Il est aussi possible de fabriquer certains outils de travail, relève docteur Malloum Soultan.

En exprimant sa satisfaction, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, professeur Mackaye Hassane Taïsso, souligne que l’impression 3D est une véritable révolution qui permettra aux enseignants et étudiants tchadiens d’être à jour de cette évolution moderne. Il salue l’effort de ces 4 institutions universitaires qui se sont mise ensemble pour acheter cette imprimante 3D.

L’équipement du Centre de fabrication numérique-Impression 3D du Consortium Tchadien des Établissements d’Enseignement Supérieur est composé de 5 imprimantes 3D Raion, d’une dimension réelle de 380x430x400 mm et d’une dimension imprimable de 250x250x180 mm. Sa tête d’extrusion est d’un diamètre de filament acceptable de 1.75mm / 3 mm. Les imprimantes disposent aussi de 10 bobines de filament avec d’autres accessoires.

 

Un commentaire

  1. ahmad
    25 octobre 2016 at 2 h 08 min Répondre

    C’est un vol. Des imprimantes qui coutent chaqu’une moins de 300 $ on nous dit que c’est 30 millions. Ce ne sont pas des paroles gruites que je confesse. Je m’y connais en impression 3D. voici par exemple un lien https://www.aliexpress.com/store/product/11-11coming-Discount-3rolls-filament-SD-card-as-gift-Factory-PriceReprep-Prusa-i3-3d-printer-can/1502993_32531820421.html

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :