“Les personnes ont associé la levée du couvre-feu à la levée de toutes les mesures, c’est dangereux”, Pr Choua Ouchemi

Ce 19 mars 2021 marque le premier anniversaire de l’entrée du coronavirus sur le sol tchadien. A cette occasion, le directeur général du ministère de la santé publique, Dr Ismaël Barh Bachar et le coordinateur national de riposte sanitaire, professeur Choua Ouchemi ont fait le point sur la situation de la maladie dans les locaux dudit ministère.

Dans son intervention, professeur Choua Ouchemi relève avoir constaté un relâchement dans l’observation des mesures barrières. “Les personnes ont associé la levée du couvre-feu à la levée de toutes les mesures, c’est dangereux”, observe le coordinateur national de riposte sanitaire qui prévient que cela peut entraîner une plus grande contamination et une progression fulgurante de la maladie.

Pour lui, la prévention doit rester le maître mot, c’est à dire le respect des mesures barrières (port de masque, lavage des mains à l’eau et au savon, distanciation sociale notamment).

Pr Choua Ouchemi insiste que le coronavirus n’est pas terminé, que la bataille n’est pas du tout gagnée.”Que tous nos concitoyens se ressaisissent. Si nous lâchons à mi-parcours, la maladie va reprendre et nous allons perdre tout ce que nous avons gagné”, alerte-t-il en faisant référence aux mesures difficiles mais qui ont permis, selon lui, de maîtriser relativement la maladie.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :