Les députés du MPS et leurs alliés s’absentent pour empêcher le débat sur la motion de censure

0
8
????????????????????????????????????

Le premier ministre Pahimi Padacké Albert et son équipe ont fait le déplacement ce 17 novembre 2016, pour le palais de la démocratie de Gassi, pour répondre à la motion de censure introduite par des députés de l’opposition. Mais, après l’appel nominal, 110 députés de la majorité présidentielle sont absents. Du coup, le quorum n’ayant pas été atteint, la motion de censure n’est pas examinée. Le premier ministre et sa suite ont quitté l’Assemblée nationale sans pour autant connaitre le fonds de la motion de censure.

Le débat n’ayant pas eu lieu, les membres du gouvernement, ont juste, eu des échanges, hors cadre officiel, avec quelques députés de l’opposition. Dans la salle, on peut voir, le ministre des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat, s’entretenir pendant quelques minutes avec le chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo. Mais, c’est un échange de courtoisie entre deux personnalités dont la teneur reste à leur indiscrétion.

Le premier était arrivé à l’hémicycle à 10h ainsi que le président de l’assemblée nationale, Haroun Kabadi, mais jusqu’là les députés de la majorité ne sont pas dans la salle.

Après la levée de séance, le président de l’assemblée nationale a convoqué les présidents de groupes parlementaires à une réunion.

Pour le moment le Premier ministre Payimi Padacké Albert a regagné son bureau  à la primature

1 COMMENT

  1. Enfin, les gouttes d’eau indésirables, celles qui débordent….continuent de tomber hors du vase. La subjectivité, ceux qui l’orchestrent doivent prendre la petite peine de la voiler par des mesures un peu correctes. Ça par contre, elle ne l’est pas. C’est juste flagrant! Le Covid à beau être un danger et nous en sommes conscients. Ici, il n’en est est pour rien puisque qu’on vous dit “les mesures barrières exigées sont prises en compte”!
    Dans la ville de Ndjamena y a il un endroit aussi rassembleur que le grand marché ? Le marché à mil, celui de Dembe qui bouillonnent à longueur de journée sans la moindre restriction? Aussi dire que les espaces de cultes, les mouvements culturels et les structures académiques rassemblent des milliers de personnes par jour dans un concert de croisement et de contacts sans limites ! Les Universités, sont elles épargnées de la ruse de la pandémie ?
    Enfin, je rêve où je vis?!! Mon Tchad sort enfin de ta torpeur, le monde avance et l’univers rigole de ton sommeil éternel, de ta haine contre ta progéniture, ton enfant, tes fils.
    Chargrin national

  2. C’est vrai qu’il n’a Y a pas un réel politologue au Tchad, à part le Docteur Kassire coumakoye. Comment des jeunes qui ont tout l’avenir pour eux, puissent suivre des hommes politiques faillis pendant des années. C’est maintenant que le Tchad commence à prendre son envol! Attendez que Dieu, comme Moise, vous appelé! On peux pas lutter contre un élephant si on est criquet. Ces vieux rates et desaxes poussent nos pauvres enfants à ruiner leur avenir. La politique est une école Où existe enseignement et apprentissages. C’est pas une action Commerciale. Patience, et attendez votre temps. Merci

Leave a Reply