L’école Tchado-Turque devient Complexe Scolaire Internationale Bahar

L’école Tchado-Turque devient Complexe Scolaire Internationale Bahar

Une annonce notariale publiée dans la presse informe du changement de la dénomination du Complexe Scolaire International Tchado-Turc ou « École Tchado-Turque », qui s‘appelle désormais, « Complexe Scolaire International Bahar ». Tchadinfos s’est approché de son directeur général M. Hüseyin Serçe.

Monsieur le Directeur général, pourquoi avez-vous changé le nom de votre établissement scolaire, qui devient « Complexe Scolaire International Barh (CSIB) ?

Vous savez, depuis 2001, notre école est ici au Tchad et jusqu’à 2012, elle représentait la Turquie et était un intermédiaire dans le développement des relations entre ces deux pays, le Tchad et la Turquie. En 2012, avec l’ouverture de l’ambassade de la Turquie au Tchad, les relations entre les deux pays sont davantage renforcées, mais, en même temps, les gens ont commencé à confondre notre école (ex-École Tchado-Turque), avec l’ambassade de Turquie. Peut-être qu’ils pensaient ou croyaient que cette école est consulaire, etc. Nous avons changé le nom pour éviter cette confusion. Nous voulons que les autorités ainsi que les peuples tchadien et turc comprennent et voient clairement à quel statut appartient notre école. Que notre école est privée, qu’elle est la propriété d’une société privée et qu’elle suit le programme officiel du ministère de l’Éducation nationale du Tchad.

Pouvez-vous nous présenter alors, monsieur le directeur général, votre école ou complexe ?

Nous avons, en effet, trois écoles, toutes à N’Djaména, précisément une maternelle et primaire et un lycée de filles, au quartier Klemat, et un lycée de garçons à Diguel-Est. Nous avons presque 600 élèves. Les CISB appliquent le programme officiel du ministère de l’Éducation nationale du Tchad, avec des enseignements constitués à 90% de Tchadiens. Sur les 120 employés tchadiens que compte notre complexe, plus de 90 sont des enseignants. Nous avons, à leur appui 8 enseignants, 3 proviseurs et un comptable turcs. Notre complexe est ouvert à tous les élèves sans distinction de croyance, de race de nationalité…

Monsieur le directeur général, pouvez nous dire qui êtes-vous ?

Je m’appelle  Hüseyin Serçe, enseignant de Chimie. J’ai 48 ans, j’ai quatre enfants et j’habite ici depuis 2011, avec ma famille. Je suis de nationalité française, mon épouse et mes enfants le sont aussi. J’ai une société qui s’appelle Bahar et qui fait des activités uniquement dans le domaine de l’éducation. Mon établissement scolaire s’appelle « Complexe Scolaire Internationale Bahar ». J’aime le climat tchadien, j’aime le Tchad et j’aime aussi les repas tchadiens.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :