Le procès de Nadjo Kaïna Président de l’Union des Etudiants du Tchad reporté au 28 août

0
6
Les membres de l'UNET en solidarité avec leur Président.

Le président de l’Union Nationale des Etudiants Tchadiens (UNET) Nadjo kaïna arrêté depuis le 14 Août dernier pour trouble à l’ordre public et faux et usage de faux a comparu ce matin dans la salle d’audience du parquet de N’Djamena. Son procès a été reporté pour absence de preuves.

Faute d’absence de preuves pour les accusations retenues contre Kaïna, et le procureur s’étant opposé  à sa libération provisoire, le procès est reporté pour le 28 août prochain. Les secrétaires généraux des différentes sections  de l’UNET se sont retrouvés ce matin devant le palais de la justice de N’Djamena pour assister au procès de leur président serons purement et simplement interdit d’accès à la salle d’audience par les forces de l’ordre pour des raisons que l’on ignore.

Assoué Léon Koumandé, rapporteur général de l’UNET Section de Doba par ailleurs porte-parole des étudiants tchadiens pour la circonstance estime que cette arrestation est arbitraire et une main politique serait derrière. Il demande au nom des étudiants tchadiens  la libération sans condition de leur camarade Kaïna. Le porte-parole Assoué Léon ajoute que Nadjo Kaïna reste toujours le président national de l’UNET et explique d’autre part que les représentants de l’UNET Section de N’Djamena sont sous une menace sans précèdent. Ils sont souvent interpellés par la police judiciaire conclut-il.

En effet, le 13 Août dernier, une cinquantaine d’étudiants ont été arrêtés pour avoir voulu participer à une marche pacifique lancée par le président national. Une marche en vue de revendiquer les six mois d’arriérées de bourse  que revendiquent tous les étudiants des universités du Tchad.

 

Leave a Reply