Le président de l’AVCRHH appelle les victimes du régime Habré à la sérénité

Le président de l’Association des victimes des crimes du régime de Hissein Habré, Ndokot clément Abaifouta a fait un point de presse ce mardi 03 novembre à son siège. Il évoque certains faits relatifs au proès Habré et celui de ses complices.

Le président de l’AVCRHH Ndokot clément Abaifouta s’est entretenu avec les journalistes sur un  certain nombre de faits relatifs au procès Habré. S’agissant de l’agression et des provocations de la famille de Hissein Habré, M Ndokot clément indique que cela prouve le manque d’argument face à une telle brutalité. Pour lui, on comprend mieux comment le Tchad a été plongé dans un passé macabre, sombre et triste. Une autre chose qui ne devrait pas surprendre, déclare le président de l’AVCRHH, c’est que les responsables des associations passent leur temps à s’en prendre aux avocats. Ce qui, dit-il relève de la mauvaise foi.

Selon Ndokot Clément, aujourd’hui la satisfaction des victimes est grande  et totale parce que personne ne peux défaire l’histoire. Il  se dit surpris d‘avoir appris que  le commandant de l’ex BSIR Oumar Souni Chaha soit condamné pour une peine de 5 ans de travaux forcé par la session criminelle spéciale. Ce qui réinstalle la peur et l’inquiétude dans  l’esprit des victimes, soutient-il. Le président de l’AVCRHH appelle les victimes à être sereines tout en déplorant le fait que, jusque-là, la  commission de mise en œuvre  des décisions de la cour criminelle ne soit pas encore mise sur pieds.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :