“Le policier qui ne se sent pas mieux avec la réduction des indemnités n’a qu’à quitter la Police” Tahir Erda 

“Le policier qui ne se sent pas mieux avec la réduction des indemnités n’a qu’à quitter la Police” Tahir Erda 

Le directeur général de la Police nationale, le général de corps d’armée, Tahir Erda, s’est adressé ce mercredi 7 juin 2017 au Commissariat Central de N’Djamena, aux officiers et sous officiers de police. Réunis à l’occasion de la décoration d’une diplomate américaine en fin de mission au Tchad. Dans une communication d’environ un quart d’heure, le patron de la Police tchadienne, s’est prononcé sur la réduction des indemnités des fonctionnaires du corps de la Police.

D’entrée de jeu, Tahir Erda dit avoir entendu beaucoup des choses par rapport à la coupe des indemnités, surtout des policiers qui marquent leur désaccord. D’après le directeur général de la Police nationale, le Tchad est en train de traverser une crise économique difficile qui oblige le gouvernement à réduire son train de vie. Il rappelle aux policiers que des éléments de certains corps de l’armée gagnent un salaire mensuel d’environ 50 000 FCFA, mais ils n’ont jamais réagi.

« Que le policier qui ne se sent pas mieux avec la réduction des indemnités n’a qu’à quitter le Corps et regagner la vie civile pour mieux critiquer » martèle le général de corps d’armée Tahir Erda.

Il demande donc aux policiers de cesser avec leur critique acerbe, et d’accepter la réduction des indemnités. « Ce n’est qu’une situation passagère. Il ne faut pas faire des bruits autour de cette décision » a conclut le directeur général de la Police nationale.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :