Le pastoralisme au Sahel : les techniciens diagnostiquent les problématiques pastorales

Le pastoralisme au Sahel : les techniciens diagnostiquent les problématiques pastorales

Ce vendredi 05 août 2016, le CEFOD a servi de cadre à la tenue d’un atelier de restitution et de validation de l’étude diagnostique du SISAAP en vue d’une intégration des indicateurs du secteur pastoral. C’est une initiative du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Selon le coordonateur du PRAPS-Tchad, M. Ahmat Hassan Moussa, l’objectif de cet atelier est d’avoir une vision de sécurisation des systèmes pastoraux face aux différentes crises et catastrophes récurrentes au Tchad.

Pour Ahmat Moussa, l’insuffisance dans la prise en compte des indicateurs dans ce domaine entrainent la difficulté de prévenir la crise au pastoralisme et de prendre des mesures idoines à temps.

A cet effet, pour palier à ce danger, le PRAPS souhaite à travers cet atelier, appréhender le fonctionnement actuel du SISAAP au regard des problématiques pastorales, et du degré de prise en compte des indicateurs liés au pastoralisme.

En ouvrant cette assise, le ministre de l’élevage M. Mahamat Al Amasstour Assaïd a demandé aux participants de faire preuve d’efficacité dans les échanges afin de sauver le pastoralisme des intempéries naturelles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :