Le Nigeria renouvelle son engagement à sauver le bassin du lac Tchad de rétrécissement

Le Nigeria a renouvelé son engagement à sauver le bassin du lac Tchad de rétrécissement, a annoncé le vendredi 24 février 2017, Suleiman Adamu, ministre nigérian des Ressources aquatiques.

Cet acte de revitalisation du bassin du lac Tchad vise à réduire l’impact du changement climatique au Nigeria et dans d’autres pays voisins, a indiqué M. Adamu aux journalistes à Abuja. “La gravité du problème du lac Tchad exhorte à trouver des solutions meilleures et durables pour faire face à ce problème”, a-t-il fait savoir.

L’UNESCO a identifié le changement climatique, la crise alimentaire, la sécurité, ainsi que le déplacement des gens, le terrorisme et l’extrémisme comme certains des problèmes qui entourent le lac. Le bassin du lac Tchad, qui représente 8% de l’Afrique au niveau de la taille, est partagé par le Niger, le Cameroun, le Nigeria et le Tchad. Dans les années 1960, la taille du lac avoisinait 25.000 km². Elle s’était réduite à 2.500 km² en 1985, et s’était rélargie pour atteindre 4.698 km² en 2013.

Les autorités nigérianes ont indiqué que, dans le cadre du sauvetage du lac, le pays a tenu des rencontres bilatérales avec les parties prenantes, dont l’UNESCO, sur la proposition d’une conférence internationale visant à traiter le niveau d’épuisement des eaux du lac.

Avec Xinhua

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :