« Le journaliste n’est pas un juge ni un policier…» Dieudonné Djonabaye

« Le journaliste n’est pas un juge ni un policier…» Dieudonné Djonabaye

le Président du Haut Conseil de la Communication, M. Dieudonné Djonabaye a  échangé avec la presse nationale ce mardi 13 juin à la maison des media. Les points et les préoccupations soulevés au coeur de cette conference de presse sont les voies et moyens à mettre en place pour assainir le métier de journaliste, rappeler le contenu de cahier des charges des organes de presse audiovisuelle publique et privée ainsi que la migration au tout numérique d’ici à 2019.

Après être revenu sur la mission et le statut du journaliste, sa sécurité, sa crédibilité et le respect de l’éthique et de la déontologie du métier, le Président du HCC s’est surtout révolté contre les détentions illégales de plus de 900 cartes de presse par des personnes qui ne sont pas journalistes.

Pour lui, cette situation discrédite les professionnels du métier et sème du désordre dans le milieu de la presse. Dieudonné Djonabaye promet revaloriser la profession en mettant sur pied une nouvelle carte d’identité de presse dans les mois à venir. Aux questions des journalistes sur leur sécurité, la situation économique et financière des organes de presse privée et radios communautaires et du passage au tout numérique, le Président du HCC dit être conscient tout en reconnaissant la liberté de la presse depuis l’avenement de la démocratie. Dieudonné Djonabaye entend apporter sa contribution à la protection des journalistes même si le non respect de l’éthique et de la déontologie ainsi que les lois de la République entrainent des sanctions. C’est pourquoi il ajoute que « le journaliste n’est pas un juge ni un policier. Il doit tout simplement relater les faits pour éviter les faussetés et les mensonges ».

Répondant aux questions de certains journalistes sur l’aide à la presse et la traduction des lois et textes du HCC en arabe, le Président du HCC indique que le contexte actuel dominé par la crise économique et financière du Tchad n’est pas favorable pour octroyer une quelconque aide.

Dieudonné Djonabaye relève enfin que le défi de la crédibilité de la presse tchadienne dépend du comportement et de l’attitude professionnelle des médias. Le respect passe par la rigueur professionnelle pour donner une image positive du pays, a conclu le Président du Haut conseil de la communication Dieudonné Djonabaye.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :