L’ADC demande la redistribution aux abonnés d’une partie des produits des sanctions infligées aux 3 opérateurs

Suite aux sanctions pécuniaires infligées aux opérateurs de téléphonie mobile, l’Association pour la défense des droits des consommateurs(ADC), félicite le conseil de régulation des communications électroniques pour cette décision prise ce 13 octobre. l’ADC, dans ce communiqué de presse, dit avoir toujours décrié la qualité des services offerts aux consommateurs par ces opérateurs.

l’ADC espère que ces sanctions amèneront ces derniers à améliorer leurs prestations et par la même occasion, contribueront à developper davantage le secteur des communications électroniques, vecteur selon elle, de développement et de croissance. Toutefois, l’ADC est indignée que le Conseil de régulation décide de l’affectation totale des produits des sanctions à l’acquisition des outils de contrôle de la qualité des services.

Au nom du droit à la répartition des torts reconnu par la loi N°15/PR/2015 du 04 février 2005 portant protection du consommateur tchadien, l’ADC demande la redistribution d’une partie des produits de ces sanctions aux abonnés de ces opérateurs pour les préjudices subis.

En outre, l’association demande à l’ARCEP de s’engager résolument pour un plaidoyer fort auprès des autorités en faveur de la suppression des obstacles majeurs au développement des TIC au Tchad tels que la pléthore des taxes et redevances sur les TIC et les restrictions de l’Internet et des réseaux sociaux.

Enfin, l’ADC invite les régulateurs d’autres secteurs essentiels tels que le transport aérien, les produits pétroliers à emboiter les pas à l’ARCEP pour améliorer la qualité des services offerts par les entreprises opérants dans ces différents secteurs et réparer les préjudices subis par les consommateurs.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :