mardi 25 janvier 2022

L’Action humanitaire vistata international plaide pour la protection des civils en période de conflit

A l’occasion de l’installation des membres fondateurs de l’Action humanitaire vistata international (AHVI), section du Tchad, ce matin à N’Djaména, un appel de soutien aux civils et humanitaires pris au piège dans les zones de conflit, a été lancé.

L’Action humanitaire vistata international (AHVI), est née à Génève sous l’idéologie de la dignité humaine, lors des conflits armés. Elle a notamment pour objectif de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) par une citoyenneté basée sur la formation humanitaire et le digital.

«  En jetant un regard en arrière, quand il s’agissait de faire de l’action humanitaire c’est à dire qui vise pacifiquement et sans discrimination à préserver la vie dans le respect de la dignité, à restaurer l’ordre dans ses capacités de choix il y a de cela 150 ans, l’équation n’était pas facile », reconnait le président de l’AHVI-Tchad, Boukar Michel.

Dans les pays en conflit, constate-t-il, les civils sont les premières victimes de violence et les humanitaires et médicaux qui les assistent sont de plus en plus pris pour cible sur des terrains opérationnels. Pourtant, avance Boukar Michel, le Droit international humanitaire protège les civils dans des situations de conflit. Face aux violences, «  la communauté humanitaire lance un appel fort pour que les civils soient épargnés de ces souffrances que rien ne saurait justifié .»

Le système de l’Action humanitaire vitasta international est régit par trois principes fondamentaux à savoir l’humanité, la redevabilité et la solidarité.

Laisser un commentaire

économie

Politique : l’URT prend pied dans le 4e arrondissement de N’Djamena

L’Union pour la refondation du Tchad (URT) continue son implantation dans la capitale tchadienne. Ce mardi 25 janvier, c’est dans le 4e arrondissement que...

Podcast : « Aujourd’hui, au Tchad, les journalistes sont traités comme des moins que rien… », Abderaman Koulamallah

PODCAST - « Aujourd’hui, au Tchad, les journalistes sont traités comme des moins que rien… », déclaration du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Abderaman...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
612 votes · 613 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité