Lac Tchad : des femmes prédicatrices s’organisent pour prôner la tolérance et la paix

Lac Tchad : des femmes prédicatrices s’organisent pour prôner la tolérance et la paix

La région du Lac est la plus affectée du Tchad suite aux exactions de la secte Boko Haram. En vue de restaurer un climat de paix, de non-violence et de cohabitation pacifique, des femmes prédicatrices se sont mises ensemble pour sensibiliser les autres. C’est à travers la Ligue régionale des femmes prédicatrices du Lac, avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

La sensibilisation des femmes du Lac est accès sur les valeurs de l’islam notamment la tolérance, le pardon et la culture de la paix. Pour les femmes prédicatrices, le coran exige le pardon et il faut vivre selon ce qui est écrit et donc se conformer aux saintes écritures. Le bureau de la ligue régionale des femmes prédicatrices du Lac installé  suite du Symposium Islam, dividende démographique et bien-être familial joue un rôle très important dans la préservation de la paix et la promotion de la non-violence dans la région.

Selon la secrétaire générale de cette ligue, Mariam Abakar Abdallah, en tout, 13 centres de femmes avec en moyenne 80 membres par centre se sont regroupés pour former la Ligue régionale. Avec le soutien de l’UNFPA, en plus de l’enseignement du coran, les cours sont aussi orientés vers la santé de reproduction et la planification familiale. La particularité du centre est que les cours sont dispensés en trois langues locales notamment les deux langues Kanembou et l’Arabe.

« Avant, on ne connaissait pas la prière, les valeurs de l’islam et comment trouver la paix. Grâce au centre, on a appris beaucoup de choses, il nous appartient de sensibiliser les autres femmes pour venir participer », témoigne Hawa Mahamat Brahim.

Laisser un commentaire