“La santé n’est pas une marchandise et ne sera jamais une marchandise” Abdoulaye Sabre Fadoul

“La santé n’est pas une marchandise et ne sera jamais une marchandise” Abdoulaye Sabre Fadoul

Ce samedi 24 octobre, le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale a tenu une rencontre avec les détenteurs des centres de soins privés pour un rappel à l’ordre sur les conditions d’exercice de ces établissements.

Suite à la note circulaire envoyée par le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale le 03 aout dernier, ledit ministère a jugé utile d’organiser une  rencontre d’échange avec les tenanciers des structures sanitaires privées. L’objectif de cette rencontre est de rappeler aux détenteurs des structures sanitaires les mesures de traitement dans ces établissements.  Pour le ministre de la santé publique Abdoulaye Sabre Fadoul, la question de la santé est très importante pour le gouvernement tchadien. 

Cette rencontre autour du ministre en charge de la santé a vu la présence du directeur général dudit ministère, du président de l’Ordre National des Médecins du Tchad (ONMT) et du président des détenteurs des cliniques. Pour  le ministre de la santé, certains établissements privés de soins se confondent pratiquement à des lieux commerciaux. «  Comprenez une chose, la santé n’est pas une marchandise et ne sera jamais une marchandise et donc on ne peut pas s’amuser avec la santé de l’autre. Soit vous êtes en conformité avec les conditions qui sont définies par les lois et par le règlement et dans ce cas le ministère va vous appuyer, vous encourager. Soit vous êtes venus dans ce secteur pour faire du commerce et nous allons appliquer les textes. Vous allez faire votre choix, c’est aussi simple que ça » a-t-il tonné.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :