La mairie de N’Djamena fait le point avec les transporteurs urbains sur les règles de la circulation

0
9

La mairie de N’Djamena a échangé dans ses locaux avec les syndicats des transporteurs et des autorités urbaines. Un entretien dirigé, ce jeudi, par le maire 1er adjoint de la commune de N’Djamena Atidjani Abderamane Nourène. Objet de la rencontre, discuté sur les règles de la circulation et des stationnements des véhicules de transport urbain, le paiement des taxes, la régulation et reconnaissance des taxis.

En ce qui concerne la circulation et le stationnement, le maire 1er adjoint appelle les chauffeurs à respecter les règles de circulation, les dispositions et répartitions des différentes parties de la route. Le maire 1er adjoint les a interpellé à garer dans les normes, sur le rez-de-chaussée sinon en dehors. Quant aux taxes, il est demandé impérativement aux chauffeurs et détenteurs des minibus et taxis,  de s’acquitter de leurs taxes avant le mois de mars. Des contrôles sans merci seront menés à tout moment et tous les jours. Atidjani Abderamane Nourène d’ajouter que, conduire un taxi est une fonction noble qui requiert du respect. Il n’est pas normal qu’un individu se lève un bon matin, peint sa voiture en n’importe quelle couleur et dit être taximan. Des mesures de reconnaissance seront prises, avertit-il.

Pour Abdoulaye Adoum Brahim, représentant des syndicats des transporteurs urbains et interurbains du Tchad, plusieurs rencontres de ce genre ont déjà eu lieu dans le passé.

Le problème découle de la transformation des parcs en lieu de commerce par des individus regrettant que les épaves qui devaient être dégagés ne le sont pas malgré les démarches menées par les syndicats pour rendre fluide la circulation.

Leave a Reply