lundi 28 novembre 2022

La Cotontchad exprime sa préoccupation sur la campagne cotonnière 2022-2023

Le secrétaire général chargé du commerce et de la communication de la Société cotonnière du Tchad Société Nouvelle (Cotontchad SN), Ibrahim Malloum, a un fait un point de presse ce 23 novembre 2022 pour partager les difficultés et attentes de la campagne cotonnière de 2022-2023.

D’abord, Ibrahim Malloum annonce sa déception du fait que la campagne cotonnière 2022-2023 a commencé sous de meilleurs auspices, mais très rapidement au moment des semis en mai-juin, il y a eu une poche de sécheresse due au retard des pluies dans la zone cotonnière. « Dès juillet, nous avons enregistré une pluviométrie abondante et continue et les premiers champs inondés ont commencé à être enregistrés dès le mois d’août. Nous comptons aujourd’hui 21 723 hectares des champs inondés qui ne produiront pratiquement rien », se désole le secrétaire général chargé du commerce et de la communication de la Cotontchad SN.

A cela, informe ce dernier, s’ajoutent des superficies qui ne seront pas récoltables du fait des dévastations et aussi d’abandon par les paysans. En tout, un total de 33 787 hectares qui ne seront pas récoltables. « Ainsi, nous perdrons plus de 22 000 tonnes de coton graine. Car une forte pluviométrie avec un faible ensoleillement ont un effet négatif sur les niveaux de rendements agronomiques et ce, malgré le respect de l’application des itinéraires techniques recommandés », détaille Ibrahim Malloum les effets du changement climatique sur la campagne cotonnière 2022-2023.

Il fait observer qu’en prenant en compte tous ces paramètres, l’on table sur une production d’environ 135 000 tonnes au lieu de 175 000 tonnes estimées en avril dernier lors des premières prévisions de production qui sont basées sur des inputs agricoles mise en place (engrais NPK, Urée, Insecticides, graines de semence…). Cependant, il importe de souligner un point très positif, informe Ibrahim Malloum qui fait comprendre que la solution en approvisionnement en gasoil a été trouvée et que les premières livraisons sont déjà en cours.

Il a aussi relevé la fuite du coton graine vers le Nigéria où une collaboration avec l’Union nationale des producteurs de coton du Tchad (UNPCT) est en cours afin de mobiliser et conscientiser le cotonculteurs à abandonner des pratiques préjudiciables au développement de la filière coton du Tchad. « Pour ce faire, une campagne active sera menée conjointement avec l’UNPCT auprès des cotonculteurs pour les inviter à stopper les ventes frauduleuses des engrais d’une part et d’autres part, d’arrêter les ventes du coton graine aux étrangers.

Laisser un commentaire

économie

‘’La gastrite peut causer l’ulcère ou le cancer de l’estomac’’, Dr Nodjingar Ludovic

La gastrite fait partie des maladies peu prises au sérieux par ceux qui en souffrent. Selon le médecin généraliste, Nodjingar Ludovic, en l’absence d’une...

Tchad : vingt jeunes filles Guides achèvent leur formation en recyclage des pneus usés

Vingt jeunes filles membres du mouvement catholique "Guidisme" ont reçu leur attestation de fin de formation en recyclage des pneus usés en meuble de...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1030 votes · 1031 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité