La 1ere dame célèbre Maouloud avec des enfants des différentes confessions religieuses

La 1ere dame célèbre Maouloud avec des enfants des différentes confessions religieuses

La Fondation Grand Cœur a organisé ce mardi 20 novembre 2018, une cérémonie de remise des cadeaux aux élèves des différentes confessions religieuses, à l’occasion de la célébration de la fête de Maouloud-el-nebi, ou la naissance de prophète Mohamed. Le complexe éducatif, IBNOU CINA, a servi de cadre à cette commémoration, en présence de la Première Dame Hinda Déby Itno, des représentants des trois congrégations religieuses et de plusieurs autres personnalités.

C’est une parfaite communion que la Première Dame du Tchad et les enfants ont commémorée, la naissance du prophète Mohamed. Des poèmes, des chants et autres ont marqué la cérémonie. Des cadeaux ont été remis également aux enfants. Dans leurs messages, les élèves du complexe éducatif IBNOU CINA demande à la Première Dame, d’octroyer des terrains à la Fondation Adawa, de construire d’autres écoles dans les différents quartiers de N’Djaména. À chaque passage, les élèves des écoles publiques et privées de N’Djaména, arrachent de l’assistance des salves d’applaudissements.

La Première Dame, Mme Hinda Déby Itno, souligne que, le choix du Complexe Educatif IBNOU CINA, pour la célébration de la naissance du prophète de l’islam, n’est pas un fruit de hasard, car, c’est un établissement connu pour sa rigueur dans la formation et l’encadrement des enfants. Elle rappelle que la commémoration de Maouloud-el-nebi, cette année coïncide avec la journée mondiale des Droits de l’enfant, célébrée le 20 novembre de l’année depuis 1989.

À cette occasion, Mme Hinda Déby Itno, insiste sur l’éducation des enfants surtout des jeunes. Elle attire particulièrement l’attention des parents, sur le mariage précoce qui handicape l’épanouissement des jeunes filles à l’école. La Première Dame invite à lutter contre ce phénomène. « Il est aberrant de constater que certaines personnes, ayant même des responsabilités importantes dans le pays, s’adonnent allègrement à ce phénomène comme l’illustre si bien un récent cas qui choque toutes nos consciences. Ces actes doivent être réprimés sévèrement suivant les lois de la République. » martèle Hinda Déby Itno.

En outre, après avoir fustigé, les pratiques néfastes à l’éducation des enfants, la présidente de la Fondation Grand Cœur tempère que : l’islam est une religion d’amour, de tolérance et de paix. Elle invite à cet effet, les Tchadiens à s’approprier cet enseignement, car la nation en construction en a besoin. « Musulmans, chrétiens, donnons-nous la main, comme nous l’enseignent nos deux livres saints. Nous avons trop souffert de la division, de la haine et de l’hypocrisie » déclare Mme Hinda Déby Itno. Elle exhorte à départir des mauvaises pratiques et de privilégier les conduites vertueuses, dignes et citoyennes qui doivent assurer la grandeur du Tchad.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire