Kim/Tchad : « Il est avec ses fusils devant sa porte. Les corps des personnes tuées sont devant lui et personne ne peut l’arrêter »

0
22

Nous avons plus de détails sur le conflit qui oppose en ce moment éleveurs et agriculteurs à Kim, dans la province du Mayo Kebbi-Est. Un éleveur tue trois villageois et étale les corps devant lui. Aucun membre des forces de défense et de sécurité n’a pu l’arrêter jusque-là.

Un violent affrontement entre éleveurs et agriculteurs a éclaté dans la périphérie de Kim entre deux protagonistes. Tout commence dans un champ où un agriculteur faisait la récolte de son champ. Ce dernier a vu sa récolte détruite par les troupeaux d’un éleveur qui pâturait à coté  de son champ.

« Après des engueulades entre les deux, ils en sont venus aux menaces avec des armes. Les deux ont appelé, chacun de son côté, des renforts. Nous sommes partis d’ici pour la brousse. Pendant ce temps, l’éleveur a appelé un de ses frères qui est commerçant (Il vit à Kim, ndlr). Celui-ci a pris trois armes et s’est mis à tirer à vue sur les passants », nous relate une source sur le terrain.

Le bilan est de trois morts et deux blessés. « Pour le moment, il est avec ses fusils devant sa porte. Les corps des personnes tuées sont devant lui et personne ne peut l’arrêter », ajoute la source.

Le président des médiateurs de Kim et le sous-préfet que nous avons joints par téléphone ont confirmé les faits et font état de vive tension sur place. Le médiateur précise que les forces de sécurité viennent d’arriver de Bongor et tentent d’interpeler les présumés auteurs et de ramener le calme. Le sous-préfet renseigne qu’ils ont réglé le problème en brousse sans qu’il n’y ait de mort ou de blessé. Il indique que c’est de retour au village qu’il ont constaté que le commerçant, également propriétaire des boeufs, a tiré sur les gens qui l’auraient menacé. Le sous-préfet qui dit n’avoir pu sortir à cause de la tension promet nous rappeler demain quand il aura le bilan exact.

Leave a Reply