Journée mondiale des enseignants : aucun officiel à la cérémonie de célébration

0
196

Les enseignants tchadiens ont célébré la Journée mondiale des enseignants seuls, sans la présence d’une autorité représentant le gouvernement. Selon le syndicat des enseignants du Tchad (SET), des invitations ont été envoyées aux officiels, mais personne n’a daigné honorer leur invitation. La cérémonie a eu lieu au CEFOD, le thème de cette année est : « valorisons-les enseignant(e)s, améliorons leur statut professionnel ». Les enseignants tchadiens ont répondu massivement à cette cérémonie de célébration de ces soldats du savoir, qui œuvrent sans relâche à la construction de l’avenir de nos nations.

Il est de coutume que des officiels prennent part à la fête des enseignants, aucun des invités d’honneur n’est venu à cette célébration. Pour les enseignants cette absence s’apparente à « du mépris ». À la fin de la cérémonie, dans la cour du CEFOD, regrouper en petits groupes les enseignants débattent de l’absence des autorités à la fête du 5 octobre. « Ils s’en foutent que nous soyons en grève », dit un enseignant, son collègue à côté répond « ils ne sont pas contents, car notre grève empêche le début de la rentrée scolaire et en plus les privées ont suspendu les cours. »

L’absence du gouvernement a cette cérémonie n’est pas expliqué, mais signalons que le délégué de l’éducation pour la ville de N’Djamena était présent. Il a signifié être venu en sa qualité d’enseignant. Pour rappel les enseignants sont en grève pour réclamer des arriérés de salaires et aussi pour notifier leur désaccord de la mesure qui prévoit la réduction de 80% de leurs primes.

Laisser un commentaire