Journée mondiale de l’enfant : le Tchad célébrera le 30e anniversaire de la CDE

Journée mondiale de l’enfant : le Tchad célébrera le 30e anniversaire de la CDE

SOCIETE – Le Tchad à l’instar des autres pays célébrera la journée mondiale de l’enfance ce 20 novembre. C’est aussi l’occasion de fêter le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant. Une semaine a été consacrée pour a cet effet.

Après 30 ans, place à la célébration et à l’évaluation.  Le 20 novembre 1989, une convention portant droits et libertés des enfants a été signée. La Convention internationale des droits de l’enfant ou Convention relative aux droits de l’enfant est un traité international adopté par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies dans le but de reconnaître et protéger les droits spécifiques des enfants.

La journée mondiale de droits de l’enfant a pour objectif de renforcer les capacités des principaux acteurs, d’informer et sensibiliser les enfants, les jeunes, les instructeurs et le grand public sur les droits des enfants ; d’offrir aux enfants et jeunes des espaces d’expression, d’information et de loisirs ; accentuer le plaidoyer auprès des obligataires des droits des enfants pour la réalisation des droits des enfants pour leur plus grande implication et engagement entre autres.

Les avancées en matière de droits des enfants au Tchad

Au Tchad, en 30 ans, des avancées significatives ont été enregistrées, selon l’Unicef. Celles-ci se matérialisent entre autres par la ratification de la Convention des droits de l’enfant (CDE) le 2 octobre 1990 ; l’institutionnalisation du Parlement des enfants comme un instrument de plaidoyer et d’expression des enfants ; l’adoption de la loi 029 ratifiant l’ordonnance 006 interdisant le mariage d’enfant.

Ajouter à ceux-là l’engagement du Tchad à lutter contre l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés avec l’adoption de la directive présidentielle interdisant le recrutement des enfants dans les forces armées le 10 octobre 2015.

A lire : l’Unicef conseille “l’exclusion de l’eau de l’alimentation d’un enfant de moins de six mois”

Toutefois, les défis à relever sont énormes au Tchad. L’on peut citer la gestion des cas des enfants en conflit avec la loi et des enfants associés aux forces et groupes armés selon les standards ; la non adoption du projet de code de l’enfant ; la mortalité infantile ; le mariage d’enfants etc.

Une semaine est consacrée pour célébrer en bleu les enfants tchadiens. Diverses activités ont été prévues en marge de cette journée.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :