«J’ai proposé un projet mais j’ai été abandonnée, sans financement », Miss Tchad 2020

CULTURE – Une année après son élection en tant qu’ambassadrice de la beauté tchadienne, Ronelyam Grace Syam, la Miss Tchad 2020 a connu un mandat assez compliqué : fausses promesses et relâchement du comité qui la suivait. Depuis son élection le 6 mars 2020, elle garde encore la couronne. Elle s’est livrée à Tchadinfos dans une interview à cœur ouvert.


Tchadinfos : ça fait un an déjà que vous êtes élue Miss Tchad. Qu’est-ce que ça fait de porter cette couronne pendant 365 jours ?

Miss Tchad 2020 : ça fait exactement un an que je porte la couronne de Miss Tchad 2020 et j’avoue que cela n’est pas du tout facile d’avoir sur les épaules des poids lourds mais ceci est en même temps pour moi des raisons de me battre dans la vie, de ne pas baisser les bras face à la découverte de la réalité des choses et pour cela je suis très fière de moi. Je fais certainement la fierté de beaucoup de personnes de porter la couronne.

Tchadinfos : Durant une année entière on a observé un silence de votre part. Que s’est -il passé ?

Miss Tchad 2020 : Ce silence est dû à un “désaccompagnement” voire un abandon total de la part de certains sponsors et du Comité d’organisation national du Miss Tchad.


Tchadinfos : Les promesses faites par le comité d’organisation n’ont-elles pas été tenues?


Miss Tchad 2020 : A part la voiture qui est une évidence pour une Miss et qui d’ailleurs sans moyen d’entretien, je n’ai rien eu d’autres comme promesses citées lors de la soirée de la dernière édition de l’élection Miss Tchad dont j’étais l’élue après délibération du jury.

Miss Tchad 2020



Tchadinfos : Pendant les élections, vous avez vous aussi fait des promesses sur votre projet axé sur la lutte contre le paludisme. Pourquoi il n’y a pas de réalisation jusqu’à présent ?

Miss Tchad 2020 : J’avais commencé mon projet de lutte contre le paludisme avec la plaidoirie et la sensibilisation au Mayo-kebbi Est et Ouest en juillet 2020 avec le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Mais peu de temps après, un mot d’interdiction d’accompagnement des activités des Miss est parvenu au PNLP par le Conamit.


Tchadinfos : Comment justifiez vous qu’après une année de mandat, il n’y ait pas eu de réalisation ?

Miss Tchad 2020 : J’avais proposé un projet qui nécessitait des fonds et moyens pour sa réalisation mais comme j’étais abandonnée à mon sort sans financement ni accompagnement je ne pouvais rien faire. Tout de même, j’ai eu à confectionner des cache-nez qui malheureusement étaient en nombre insignifiant mais ont quand même servi à se protéger contre la Covid-19.

Miss Tchad 2020

Tchadinfos : Il y a une maison de téléphonie mobile qui affirme qu’elle vous a fait des propositions d’accompagnement mais vous avez refusé. Pourquoi ?

Miss Tchad 2020 : La maison de téléphonie mobile m’avait proposé un contrat de un million cinq cent mille francs CFA (1 500 000fcfa) en tant qu’ambassadrice. Cette somme unique regroupait l’utilisation de mon image photo et vidéo, ma voix, ma présence lors des cérémonies et toute autre manifestation de ladite maison de téléphonie mobile. Ce contrat étant trop mince pour le travail que je devrais faire alors j’avais fait une contre proposition qui est restée sans suite jusqu’aujourd’hui.

Tchadinfos : Si l’élection Miss était à refaire, accepteriez vous de vous présenter à nouveau ?

Miss Tchad 2020 : non ! je passerai la main pour que d’autres filles viennent proposer leurs idées qui seront certainement différentes de la mienne et de découvrir la réalité de ce milieu.

Entretien réalisé par Pamgué Bienvenu

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :