Iyalat : le concours « des mots sur nos maux » récompense ses  finalistes

Iyalat : le concours « des mots sur nos maux » récompense ses finalistes

Ouverte en marge du mois du livre et de la lecture lancé le 2 novembre dernier, la première édition du concours littéraire   «  des mots sur nos maux » a récompensé les finalistes le mardi 11 décembre 2018 à l’Institut français du Tchad.

Ce concours est né  de la volonté de Bouchra N’diaye, Yousra N’diaye, Zenad Orti et Diguera Azoura. Ces dames ont initié cette compétition afin  d’apporter une pierre à l’édifice et aussi encourager le concept du mois de livre, selon elles.

Le concours est lancé à base d’une nouvelle qui est écrite par Bouchra N’diaye. En effet, cette nouvelle raconte l’histoire de deux jeunes qui s’aiment et que soudain,  la fille a été promise à un de ses cousins. Mais le jour du mariage, la fille décide de se volatiliser  dans la nature. La compétition consiste à écrire le dénouement de cette nouvelle.

Trois finalistes ont été récompensés à cet effet. Il s’agit de Sandrine Ronel, d’Annadjib Ramadane et de Botoul Koulamala. Un choix qui s’explique par des propositions des chutes extraordinaires, selon Bouchra N’diaye, avant de souligner que tous les candidats ont été impeccables. « Il n’y a que trois dans une compétition et il n’y a qu’un gagnant » note-t-elle.

Le troisième prix est revenu à Sandrine Ronel.  Née à Sarh à la fin des années 1983, elle fait ses études scolaires et secondaires à N’Djamena avant d’aller en 2004 au Benin où elle obtient un diplôme en droit et en management.

La deuxième place, quant à elle, est remportée par  Annadjib Ramadane.  Juriste privatiste de formation, Annadjib est né en 1994 et est connu par la communauté Twitter. En effet, ce dernier est le Tchadien le plus suivi sur le réseau social Twitter. Il est aussi blogueur chez mondoblog.

La place d’or est prise par Batoul Koulamala. Cette dernière est une jeune étudiante tchadienne de  21 ans. Elle fait ses études à l’université de Sorbonne à Paris. Batoul bénéficie d’une tablette pro, des livres et d’une enveloppe fermée.

Il faut noter que vingt-deux candidatures ont été enregistrées dont deux hors-sujets et vingt examinées. « Rendez-vous est pris en novembre 2019 inchallah pour la deuxième édition » conclut Bouchra.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :