Innovation : c’est quoi Schoolkit?

Innovation : c’est quoi Schoolkit?

Au cours du Hackaton 2018 qui s’est déroulé du 27 au 29 novembre, des jeunes ont démontré leurs talents à travers la création des plateformes et des applications qui apportent des solutions dans le domaine de l’éducation au Tchad. Votre site Tchadinfos.com revient sur le bien fondé des trois meilleurs projets et les profils des lauréats. Schoolkit est le premier projet.

Schoolkit, premier projet de Hackaton 2018. C’est une plateforme web et mobile qui met en contact les parents, les élèves et les établissements scolaires et offre aussi des orientations post et pré-bac. Mais en réalité, la plateforme offre des services qui vont au-delà de la mise en contact parents-élèves-établissements.

Selon Nabila Abba Mahamat, ingénieure des travaux informatiques et membre de l’équipe, le projet Schoolkit est né d’un constat : les parents ne s’impliquent pas assez dans le cursus scolaire de leurs enfants ; la communication entre parents et élèves semble être difficile ; la plupart des parents se contentent uniquement d’emmener les enfants à l’école et ne se soucient pas de la suite. « C’est le constat des problèmes autour de moi qui m’a poussé à penser sur un projet comme celui-là. Nous voulons apporter notre contribution pour résoudre ce problème », dit-elle.

L’équipe créatrice de la plateforme Schoolkit

Chaque membre de l’équipe, en fonction de son parcours professionnel ou universitaire, apporte une touche particulière. Pour Bouchra Ahmat Annadif, étudiante à l’Ecole normale Supérieure, pour renforcer le système éducatif, il est nécessaire de créer cette plateforme qui permet aux élèves de trouver des exercices et des vidéos des cours de chaque niveau ; ça permet aux parents qui seront très occupés de suivre grâce à la plateforme le programme scolaire (liste de présence, les notes des exercices et devoirs) et la possibilité de se procurer des documents numériques. « L’objectif est d’améliorer la vie de tous les élèves et tout parent soucieux de l’avenir de son progéniture », souligne Haoua Ahmat Sossal, étudiante en informatique.

« L’élève tchadien, pour son orientation pré-bac et post-bac, il n’a que lui-même. Il se trouve dans une situation où ce sont les parents qui l’oblige à choisir une filière qui ne le passionne pas. Et du coup, il y a un risque d’échec», fait remarquer Nabila.

« Je me suis toujours posé la question sur ce que je peux faire pour l’école tchadienne avec le peu que je connais en informatique. C’est pourquoi j’ai pensé à ce projet et Hackaton n’est qu’une opportunité », Mbaibarem Djoudjou, étudiant en génie logiciel.

Après le Hackaton, ces jeunes entament la deuxième phase qui est celle de la réalisation du projet. Grace à l’accompagnement de l’incubateur Wenaklabs et les partenaires dont l’UNICEF et l’Institut Français du Tchad, ils disent être convaincus que Schoolkit émergera et apportera des solutions concrètes pour renforcer la qualité de l’éducation au Tchad. « L’eductic d’aujourd’hui est le reflet de demain » tel est le slogan de Schoolkit.

Laisser un commentaire