“Il est possible de traiter une personne  bègue ou même d’éviter qu’elle bégaie”, Dr Madjidanem Prudent

“Il est possible de traiter une personne bègue ou même d’éviter qu’elle bégaie”, Dr Madjidanem Prudent

Santé : Ce 22 octobre, le monde célèbre la journée mondiale du bégaiement . C’est une occasion pour les non bégayants, de prendre conscience des difficultés relationnelles qu’entraine cette infirmité. Selon certaines estimations, 1% de la population mondiale est concerné par cette situation. Jusque là, les spécialistes n’ont pas encore établis, de façon certaine, toutes les causes de ce trouble du langage. Toutefois, il est possible de le contrôler ou de le guérir par des traitements appropriés.

Chaque 22 octobre de l’année, une tribune est offerte aux personnes qui bégaient, de se faire entendre et à toute personne qui se sent concernée de mieux connaitre ce trouble de la parole et de la communication. Selon certaines études, plus de 70 millions de personnes bégaient dans le monde et ce trouble peu avoir des répercussions importantes sur la vie sociale et professionnelle de celle-ci. Cependant, elles peuvent recouvrer leur état initial si elles sont soumises à des traitements rigoureux.

Cette maladie est due à plusieurs causes; même si, reconnait le Dr Madjidanem Prudent, médecin en MPRF (Médecine Physique et Réadaptation Fonctionnelle), au CHU Ibn Rochd de Casablanca, certaines causes restent indéterminées. “Nous avons entre autres le choc physique ou émotionnel, provoqué par l’attitude des parents surtout de la mère vis-à-vis de l’enfant durant les six premières années de sa vie; il peut être lié à la génétique (hérédité) ou une défaillance du système nerveux. le manque de confiance et de l’estime de soi peuvent également être à l’origine de cette manifestation“.

Cette anomalie se présente sous plusieurs formes. Selon Dr Madjidanem Prudent, il y a la forme du bégaiement tonique (avec force) qui se manifeste par une impossibilité a émettre certaines syllabes (m….mamannn) ; le bégaiement clonique (avec secousse) qui se caractérise par la répétition en chaine d’un même son (ppp… page) ; il y a aussi le bégaiement tonico-clonique qui est le “mélange” des deux précédents, et enfin, le bégaiement par inhibition se manifestant par l’immobilisation physique et temporaire avant le parlé.

Il est possible de traiter une personne bègue ou même d’éviter qu’elle bégaie ( orthophoniste neurologue, psychanalyste,…). Le médecin poursuit que la tranche d’âge la plus touchée est celle des enfants. En outre, Il conseille aux parents de ne pas traumatiser les enfants physiquement ou émotionnellement en étant “aimant et tendre dans leur éducation”. Aux femmes, “de bien suivre leur grossesse médicalement et d’accoucher à l’hôpital et enfin faudrait que les parents ne soient pas bègue, parlant de l’hérédité (famille)”.



Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :