Humanitaire : La fondation Merck s’installe au Tchad

Humanitaire : La fondation Merck s’installe au Tchad

La cérémonie de lancement officiel des activités de la fondation Merck s’est déroulée ce 24 avril 2018 au Palais du 15 janvier à N’Djaména.

Merck Foundation est une organisation philanthropique créée en 2017 par l’entreprise allemande du même nom, spécialiste des sciences et de la technologie. Le but de la fondation est d’améliorer la santé et le bien-être des personnes et de faire progresser leur vie grâce à la science et à la technologie. Pour y parvenir elle s’est fixée les missions suivantes:

  • sensibiliser les populations à la prévention des maladies et au dépistages précoces grâce à l’accès à l’information, aux soins de santé et par un changement de mentalité ;
  • élargir les capacités professionnelles dans la recherche scientifique, la technologie et les soins de santé ;
  • améliorer l’accès à des solutions de soins de santé innovants et équitable entre autres.

La cérémonie de lancement des activités de la fondation s’est déroulée en présence de la Première dame et matrone de la fondation Grand Cœur, Hinda Deby Itno et du ministre de la santé publique, Aziz Mahamat- Saleh Ahmat. Elle a été agrémentée par une performance de la chanteuse Yasmine, d’un sketch de la troupe de Razolo et Aladji Tawa. La remise des attestations à des femmes souffrant de stérilité a également marqué l’événement.

Au Tchad, la fondation Merck axera ses actions sur les questions d’infertilité, particulièrement celle de la femme. Ainsi dans son discours, le ministre de la santé publique a tenu à rappeler qu’au Tchad, les femmes incapables de procréer sont stigmatisées, discriminées et violentées physiquement voire psychologiquement. « Je suis persuadé que c’est par la prévention et la prise en charge de l’infertilité que cette chaine de stigmatisation sera brisée. C’est pourquoi j’exprime ici au nom du gouvernement ma profonde gratitude aux deux fondations, Merck et Grand Cœur pour leur engagement et leur détermination à œuvrer pour donner un sourire à chaque famille tchadienne qui connait ce fléau. » ajoute-t-il.

La première dame déclare dans son discours qu’ « il ne doit plus avoir des thèmes tabous pour sensibiliser, pour conscientiser et éduquer les femmes. En tant que première ambassadrice de Merck, appuyée de millier sinon de millions d’ambassadrices que vous êtes, nous devons porter et soutenir ce projet de Merck et aussi de la fondation grand cœur désormais », s’adressant aux autres femmes.

Pour clore cette cérémonie, la Première Dame a reçu une attestation des mains du Président du Conseil d’administration de la fondation Merck, Pr Franck Stangenberg et un prix des mains du PDG de la fondation Merck, Rasha Kelej.

Laisser un commentaire