Grève de l’UST : les hôpitaux de N’Djamena sont à l’arrêt

0
309

Quelques hôpitaux publics de N’Djamena sont à l’arrêt. Le personnel est en grève sèche depuis le lundi 12 septembre 2022.

Quatre jours après la grève sèche lancée par l’Union de syndicats des travailleurs du Tchad (UST), qui fait suite à celle lancée par le SYNTASS (Syndicat national des travailleurs des affaires sociales et de la santé), les hôpitaux publics de N’Djamena sont à l’arrêt. De l’hôpital général de référence en passant par l’hôpital de l’Union et quelques centres de santé, les activités sont aux arrêts.

Le mercredi 14 septembre à l’hôpital général de référence, la cour est calme. Les chaises dans les salles d’attente sont vides. Quelques personnes proches des patients se baladent dans les couloirs. Même constat à l’hôpital de l’Union situé dans le 7eme arrondissement de N’Djamena dans le quartier Chagoua. A l’entrée, on a aperçoit quelques patients sous le hangar qui prennent de l’air compte tenu de la coupure d’électricité dans le bâtiment.
Même constat dans quelques centres de santé de N’Djamena.

Les travailleurs des établissements publics sont en grève sèche de 06 jours depuis le lundi 12 septembre 2022. Ils revendiquent l’application de plusieurs points du pacte social signé avec le gouvernement.

Laisser un commentaire