Grève à l’ONRTV : Duel entre l’administration et le SYNAPORT

Grève à l’ONRTV : Duel entre l’administration et le SYNAPORT

Le Syndicat national des professionnels de l’Office national de radio et télévision du Tchad (SYNAPORT) a reconduit hier 25 juillet 2016 sa grève pour une semaine. Ceci, après une première grève de trois jours, avec un service minimum entamée le vendredi 22 juillet dernier. Entre temps, les négociations continuent entre l’administration de l’Office et le Syndicat.

Dans une interview accordée au journal « L’Info », le Directeur général de l’ONRTV souligne que, la Convention d’établissement date de 2011 et une bonne partie de ses clauses est mise en œuvre. Néanmoins, une autre partie a été gelée par le conseil d’administration de l’Office à cause des investissements consentis par la structure mais aussi de la baisse du prix du baril du pétrole. Le Directeur de l’ONRTV Doubaye Kléoutouin estime que cette grève est illégale au regard des dispositions de la Loi 008 de 2007 portant réglementation de l’exercice du droit de grève dans les services publics et demande aux agents de vaquer à leurs occupations.

Du côté du syndicat, l’on estime que la loi 008 est caduque parce qu’elle est contraire à la liberté syndicale. Aussi, selon  la présidente du SYNAPORT, Mme Remadji Ngaradoumbeye Adèle, la conjoncture économique que traverse le pays n’est pas un argument. Car, chaque jour on prélève la redevance audiovisuelle sur les appels téléphoniques pour le compte de l’ONRTV. Il n’y aurait donc pas de raison qu’on dise que celui-ci n’a pas d’argent.

Les négociations sont actuellement ouvertes et les deux parties sont disposées à trouver des issues favorables pour que le personnel de l’ONRTV reprenne son travail, nous informe la présidente Remadji Ngaradoumbeye Adèle.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :