G5 Sahel : les bailleurs ont-ils entendu l’appel de Guterres ou simple coïncidence ?

G5 Sahel : les bailleurs ont-ils entendu l’appel de Guterres ou simple coïncidence ?

SÉCURITÉ : La force G5 Sahel est au centre des préoccupations cette semaine. Après la déclaration du secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, puis un communiqué commun de l’Union Européenne avec la force, l’Ambassade des États-Unis au Tchad a, à son tour, matérialisé son soutien le jeudi 11 juillet.

Le 10 juillet, le secrétaire général de l’Onu (Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, a interpellé la communauté internationale sur la nécessité de soutenir le G5-Sahel. Ce même jour, l’UE (Union européenne) annonce dans un communiqué conjoint avec le G5-Sahel, un don de 138 millions d’euros supplémentaires pour soutenir la force. Au lendemain de ces faits l’ambassade des États-Unis au Tchad a fait un transfert de matériels d’une valeur de six millions de Dollars aux forces tchadiennes du G5 Sahel.

En effet, l’ambassade des États-Unis a procédé le jeudi 11 juillet au transfert de matériels constitués notamment de 16 camions, de 900 kits médicaux et de 170 véhicules d’une valeur d’environ cinq millions de dollars. Ceci, sans compter un entrepôt dans l’enceinte de la force Pessi d’une valeur d’un million de dollars.

Avec tout cela, le contingent tchadien du G5 Sahel sera pleinement formé et équipé pour sa mission de lutte contre le fléau terroriste.

Chahrazed Sioud, chargée d’affaire par intérim de l’ambassade des États-Unis au Tcha
Chahrazed Sioud, chargée d’affaire par intérim de l’ambassade des États-Unis au Tchad/ US Ambassy N’Djamena

L’aide sécuritaire des États-Unis, engagée jusqu’à présent, dépasse 110 millions de dollars pour l’ensemble du G5 Sahel. Par ailleurs, ce don n’est que la première tranche d’un ensemble de formations et d’équipements qui s’élèvera à plus de 20 millions de dollars pour le Tchad.

« Les États-Unis sont fiers d’accompagner le Tchad et ses partenaires du G5 Sahel, qui est une initiative africaine exprimant la volonté courageuse et la détermination des pays membres de travailler ensemble afin d’éliminer les diverses menaces terroristes qui planent sur la région. » souligne Mme Chahrazed Sioud.

Pour les États-Unis, les états membres du G5 Sahel ont fait ce choix de s’associer pour faire face à des défis communs comme le terrorisme, et ils méritent que la communauté internationale soutienne cet effort de trouver une solution africaine à un problème africain.

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : les forces africaines doivent avoir le mandat et le financement adéquats selon Guterres

Laisser un commentaire