lundi 15 août 2022

Football : le championnat de toutes les réussites

Le championnat national de football a pris fin le dimanche 17 juillet 2022 au stade de Diguel, dans le 8ème arrondissement de N’Djamena, par le sacre d’Elect sport de la capitale au dépens d’As Santé d’Abéché. Un championnat alléchant qui a ravi pratiquement tout le monde.

N’Djamena a vibré (le mot n’est pas du tout galvaudé) pendant deux semaines au rythme du championnat national de football. Après des compétitions provinciales et zonales, ce sont douze (12) clubs qui se sont disputés le titre de champion du Tchad. Au final c’est Elect Sport de N’Djamena qui a raflé le trophée et représentera le Tchad à la ligue africaine des champions. As Santé d’Abéché a certes perdu la finale mais se console avec une qualification pour la Coupe de la CAF (Confédération africaine de football). Le club d’Abéché qui a déchainé les passions et aligné derrière lui une bonne partie de N’Djamenois avec un jeu léché et un parcours très honorable (Il a fini la phase des poules avec cinq victoires en autant de matchs dont des victoires marquantes contre Renaissance FC et Foullah FC de N’Djamena).

Le niveau de jeu, certes disparate entre les équipes, était globalement appréciable. En dehors d’As Santé qui était devenu le chouchou du public N’Djamenois, d’autres clubs de province comme FC Amboko de Goré, Gazelle FC de Sarh ont montré de belles choses. Beaucoup de joueurs ont explosé lors de ce championnat. Les techniciens de l’équipe nationale auront sans doute noté de nombreux noms en vue de renforcer les équipes nationales de différentes catégories.

C’était une belle fête de football. Une belle fête à laquelle le public a grandement participé. L’affluence était remarquable cette année. Les gradins étaient presque toujours bien garnis. Sevré de championnat depuis deux ans, le public a littéralement savouré ce retour du football dans les stades.

Lire aussi : Championnat national de football : As santé d’Abéché, le club qui tient tête à ceux de N’Djamena  

Tout cela dans la convivialité. Le football et plus généralement le sport unit les peuples. Cette maxime a trouvé sa parfaite traduction dans les faits avec ce championnat. Les clivages existants entre les Tchadiens n’ont pas trouvé de place dans les stades. Il n’y avait pas de chrétiens et musulmans, de nordistes et sudistes, il n’y avait pas de partisans du pouvoir et de l’opposition (on a même vu des hommes politiques de divers bords ensemble). C’était la communion autour du sport roi. C’était le beau Tchad qui devrait exister au quotidien.

Il est aussi à saluer que le président du Conseil militaire de transition, qui avait déclaré 2022, l’année du sport, a donné une enveloppe de deux millions de francs CFA à chaque club participant au championnat national et quatre millions au corps arbitral. Beaucoup de Tchadiens félicitent l’ancien ministre des sports, Routouang Mohamed Ndonga Christian qui a posé les jalons et l’actuel ministre, Mahmoud Ali Seid qui a continué l’œuvre de son prédécesseur dans le but de la renaissance du football. Une fière chandelle également au comité de normalisation de la Fédération tchadienne de football qui tente de remettre le football sur les rails et qui a réussi l’organisation de ce championnat.

Bref, ce championnat qui a mobilisé comme jamais les Tchadiens est un succès à tout point de vue. C’est désormais à Elect sport et As Santé d’Abéché de se mettre davantage au travail pour porter haut les couleurs du Tchad aux compétions africaines qui seront d’un niveau encore plus relevé. Le public espère vivement que le championnat sera désormais plus régulier et prend déjà rendez-vous pour la saison prochaine.

Lire aussi : Championnat national de football : ferveur et mobilisation inédites dans la capitale autour des équipes participantes

Laisser un commentaire

économie

Salamat : le pont de Goz Mabilé englouti par le fleuve Barh Azoum

C'est une montée fulgurante des eaux du fleuve saisonnier Barh-azoum, arrivé au niveau d'Amtiman ce 08 août surprenant les planteurs et éleveurs et ralentissant...

Koumra : la ville est menacée d’inondations

Depuis quelques jours, il ne cesse de pleuvoir à Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul plongeant ainsi la population dans la crainte d'être...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
886 votes · 887 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité