Fonction publique : recrutement de 5 065 agents en 2016 par contrat et remplacement numérique

0
625

2 000 jeunes seront recrutés à la fonction publique par contrat et 3 065 autres par remplacement  numérique. Une somme de 5 milliards FCFA a été prévue dans la loi de finances 2016 par le gouvernement, au titre de recrutement dans la Fonction publique cette année par ces deux modes. Telle est la réponse du Gouvernement pour lever l’équivoque sur le gel de l’intégration directe à la Fonction publique en 2016, prévue dans le Budget de l’Etat.

Le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, M. Abderamane Mouctar Mahamat, et son collègue des Finances et du Budget, M. Ngarlenan Docdjengar ont annoncé ce recrutement par un point de presse conjoint, présenté hier, mardi 12 janvier 2015 en présence du ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, M. Hassan Sylla Bakari. Q

L’Etat procédera au recrutement de 5 065 jeunes pour les services publics, cette année. Il est prévu, d’après eux, d’embaucher les 3 065 jeunes, par remplacement numérique, pour divers secteurs, et de recruter les 2 000 autres, par contrat, spécifiquement, au profit des départements de l’Education nationale et de la Santé publique.

Le ministre des Finances et du Budget explique que c’est juste le mode de recrutement qui diffère. Le gouvernement, dans sa recherche de performances, doit recruter les jeunes par voie des contrats à durée déterminée, un an renouvelable. Notamment, pour pouvoir suivre et s’assurer de la qualité de leurs prestations, avant de les intégrer, définitivement, souligne M. Ngarlenan Docdjengar. Il précise que, contrairement aux nouvelles intégrations dans la Fonction publique, le remplacement numérique permet au gouvernement de maintenir, cette année, la même masse salariale de 2015 : «Cela veut dire que, pour ne pas plomber nos dépenses, nous maintenons le statuquo de la masse salariale. Ce remplacement numérique permettra de ne pas augmenter la masse salariale. En 2016, il y aura deux modes de recrutement dans la Fonction publique. Il y a 3 milliards Fcfa pour recruter des jeunes au ministère de l’Education nationale et 2 milliards Fcfa pour le recrutement de jeunes au ministère de la Santé publique. Il ne sert à rien d’épiloguer, il est bien prévu des recrutements dans la Fonction publique»,

Le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, M. Abderamane Mouctar Mahamat, complète que pour le mode d’intégration par contrat, il est prévu le recrutement de 1 200 jeunes au titre du ministère de l’Education nationale, avec un budget annuel de 3 milliards Fcfa, et 800 jeunes à la Santé publique, avec un budget de 2 milliards Fcfa, en plus de 3 065 départs à la retraite et décès d’agents, de 2012 à 2015, qu’il faut remplacer, numériquement, par des jeunes diplômés de divers domaines professionnels. «Globalement, il y a, cette année, l’intégration de 5 065 jeunes dans la Fonction publique. Déjà, sur les cinq dernières années, nous avons recruté 34 808 agents de l’Etat et des efforts sont en train d’être fournis encore pour augmenter. Je voudrais rassurer les jeunes et, partant, l’ensemble de la population, qu’il ne faut pas paniquer en tenant compte des rumeurs. L’intégration dans la Fonction publique n’est pas gelée», assure le ministre Abderamane Mouctar Mahamat.

Source Le Progrès

 

Laisser un commentaire