Fête du travail : la CLTT exige la création d’un ministère du Travail et de la Sécurité sociale

Fête du travail : la CLTT exige la création d’un ministère du Travail et de la Sécurité sociale

Chaque 1er mai, est célébrée, la journée internationale du travail. A cause de la pandémie du Covid-19, les travailleuses et travailleurs ne se sont pas réunis pour organiser le traditionnel défilé. Les leaders syndicaux se sont limités à des déclarations aux médias.

La Confédération libre des travailleurs du Tchad (CLTT) a présenté aux médias, ce vendredi 1er mai, le cahier de charges qu’il doit remettre au gouvernement.Ce document se présente en 31 points dont le premier est la création d’un ministère du Travail et de la Sécurité sociale.

Voici quelques points du cahier de charges de la CLTT

  • La création d’une commission mixte composée des forces vives de la nation pour un partage équitable de rations alimentaires promises par le chef de l’Etat aux groupes vulnérables ;
  • Un moratoire des crédits de trois mois contractés par les fonctionnaires ou employés durant la période de la pandémie Coronavirus ;
  • Le paiement par les établissements scolaires et universitaires privés ainsi que les entreprises techniques des salaires de leurs agents mis en chômage technique en cette période de Covid-19 ;
  • Le paiement de primes au personnel soignant du Coronavirus, aux techniciens de surface, aux hommes de médias, aux agents municipaux et aux chauffeurs routiers et les doter de matériels adéquats immédiatement ;
  • La régularité de la fourniture, de l’eau et de l’électricité à tous les consommateurs sans discrimination ;
  • L’accélération du processus de la signature du Pacte social en vue ;
  • La reforme de la CNRT pour la doter d’un code de pensions adapté à la réalité tchadienne ;
  • La révision du système de calcul des pensions à la CNPS et à la CNRT ;
  • Lepaiement des arriérés des pensions des retraités et les droits sociaux des fonctionnaires nouvellement admis à la retraite ;
  •  Le versement sans délai des dossiers des travailleuses et travailleurs en instance de jugement au Tribunal de Travail ;
  • Le versement sans délai des droits sociaux des contractuels des institutions fusionnées à savoir la primature, le collège de contrôle et de surveillance des ressources pétrolières, etc. ;
  • La révision de la loi sur les IRPP ;
  • Le respect et la protection des avancements normaux ainsi que la conservation des acquis des salariés des banques et assurances de la place ;
  • La gratuité des frais médicaux à toutes les personnes vulnérables.

Cette année, la Confédération libre des travailleurs du Tchad a limité sa célébration a un point de presse à cause des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19.

Un commentaire

  1. BINWE Innocent
    22 mai 2020 at 17 h 26 min Répondre

    Votre suggestion est très salut par nous,future inspecteurs du travail et des lois sociale.
    Il faut bien un ministère propre au travail bien vrai que le fait d’avoir beaucoup des ministère constitue un fardeau pour le gouvernement mais nous devons faire avec pour l’émergence de notre chers pays.merci

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :