FAGACE : un nouveau garant dans la mobilisation des acteurs pour le financement des économies

FAGACE : un nouveau garant dans la mobilisation des acteurs pour le financement des économies

ÉCONOMIE – Le siège de la Béac (Banque des États de l’Afrique centrale) de N’Djamena a abrité le mardi 8 septembre 2020, la journée de la promotion du Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE).

Les assisses de la journée de la promotion du FAGACE ont été placées sous le thème : “Financement de l’économie tchadienne : quel rôle pour le FAGACE”. Présidée par la secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget, Alixe Naimbaye, cette cérémonie a été un cadre d’échanges techniques entre la délégation du FAGACE et les responsables des banques et institutions financières du Tchad sur le rôle cette organisation dont le pays en fait partie depuis décembre 2011.

Elle vise aussi à renforcer la coopération entre le Fonds et le Tchad dans le processus du financement de l’économie tchadienne.
Le FAGACE en sa qualité d’institution de développement s’inscrit dans le droit fil des efforts déployés par le Gouvernement tchadien en vue de susciter et soutenir le développement des activités économiques du pays. C’est pour une croissance inclusive notamment à travers les PME PMI et dans les secteurs prioritaires de l’agriculture, de l’industrie, des infrastructures et des services.

La cheffe de la délégation du FAGACE a souligné que par le passé, cette organisation au Benin a entretenu et delevoppé des relations de partenariat avec plusieurs banques de la sous-région. Des projets d’investissement ont été financés avec la garantie du Fonds dans le cadre de ses relations dans les Etats membres du Fonds dont le Tchad.

Selon elle, plus de 2 500 milliards de FCFA ont été mobilisés dans les Etats membres du Fonds. Les secteurs stratégiques de l’agriculture, de l’agro-industrie, de l’industrie, des télécommunications et de l’énergie ont surtout bénéficié des ressources mobilisées.

Au Tchad, plusieurs projets ont été identifiés et instruits. Toutefois, il convient de noter que le niveau des interventions reste largement en deçà des objectifs visés. Face à cette situation, le nouveau Directeur Général du FAGACE, et l’ensemble de l’équipe directionnelle ont jugé nécessaire de réfléchir sur les modes opératoires à même de faciliter les interventions du FAGACE au Tchad en vue de contribuer à la croissance économique durable et inclusive du pays. A indiqué Emmanuelle MIGAN, Représentant régional du Fonds en Afrique centrale, représentant le Directeur Général, Nguéto Tiraina YAMBAYE. Elle poursuit que cette réflexion ne pouvant être limitée au niveau du FAGACE, M. Ngueto YAMBAYE qui attache un intérêt particulier au développement économique et social des Etats membres, notamment du Tchad, a diligenté la présente mission à N’Djamena, pour échanger avec l’ensemble des acteurs, afin de définir la meilleure approche pour accroître les réalisations du FAGACE dans ce pays à fort potentiel.

La secrétaire d’État aux Finances et au Budget, Alixe Naimbaye, trouve que cette coopération permettra de réaliser des projets concrets à impacts sociaux visibles. Pour mobiliser les ressources, le Tchad a besoin aussi bien des institutions de garanties que des institutions prêteuses.

Mme Alixe Naimbaye lance un appel aux banques présentes pour une utilisation effective et efficiente de mécanisme de couverture de fonds qu’offre cette institution afin de financer davantage les projets.

Il faut rappeler que le Fonds Africain de Garantie et de Coopération Economique est une institution financière internationale créée le 10 Février 1977 à Kigali par la Conférence des Chefs d’Etat de l’OCAM. Spécialisée dans la promotion des investissements publics et privés, il contribue au développement économique et social de ses Etats membres et compte actuellement quatorze pays que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :