Le FAGACE convoite le Gabon et la Guinée Equatoriale

LIBREVILLE, 16 octobre (Xinhua) — Le Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE) s’ouvre désormais au Gabon et à la Guinée Equatoriale et entend contribuer au financement des projets.

Le FAGACE ambitionne aussi contribuer au développement dans les Etats de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), qui comprent, outre le Gabon et la Guinée Equatoriale, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo et le Tchad.

Cette institution a pour importance de la garantie en tant qu’ instrument facilitant l’accès au financement des projets de développement. Elle permet aux emprunteurs d’obtenir les financements privés additionnels sur les marchés financiers.

Créée en 1977 le FAGACE est spécialisé dans la promotion des investissements publics et privés en Afrique. Son siège social est basé à Cotonou au Bénin et sa représentation régionale pour l’ Afrique centrale à Douala en République camerounaise.

Avec un capital de 200 milliards de FCFA (400 millions USD), le FAGACE a pour principal mission de contribuer au développement économique et social des Etats membres en participant au financement de leurs projets ou en facilitant leur réalisation par des mécanismes tels que la garantie, le cofinancement, la bonification et le taux d’intérêt.

Ses investissements ont permis à la mobilisation de plus de 1. 500 milliards FCFA (3 milliards USD) en faveur des économies de ses Etats membres, faisant du FAGACE, un véritable levier de développement en Afrique.

Le FAGACE est composé de 14 Etats membres : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la RCA, le Congo, la Cote d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Rwanda et le Togo.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :