Entretien : Me Hissein Ngaro annonce avoir quitté son poste

Entretien : Me Hissein Ngaro annonce avoir quitté son poste

Dans un entretien accordé à notre Rédaction, Me Hissein Ngaro s’est défendu de vouloir s’accrocher à la tête de la fédération tchadienne d’Athlétisme. Retrait de la délégation de pouvoir, échecs, contestation, longévité, sont les sujets auxquels l’actuel président de la Fédération tchadienne d’Athlétisme Me Hissein Ngaro s’est prononcé.

« Pourquoi cet acte ? », s’interroge le président de la Fédération tchadienne d’athlétisme Me Hissein Ngaro. Autrement, pourquoi le ministère en charge des Sports a retiré la délégation de pouvoir à cette association sportive qu’il dirige depuis près de trois décennies. À cette question, Me Hissein Ngaro justifie la décision par son refus de cautionner un faux. « Nous avions rejeté la liste qu’ils nous ont soumise et ça a fait des frustrations ». Pour lui, il n’existe pas une délégation de pouvoir qui a été accordée à la Fédération. « Donc on ne peut pas retirer ce qui n’existe pas. C’est une question de droit », nous rétorque-t-il.

Tout a éclaté le 26 novembre 2019, le ministère des Sports a notifié à la Fédération d’athlétisme (FTA) qu’il a été saisi par huit ligues provinciales demandant la destitution ou la restructuration du bureau exécutif. Ainsi, le ministère a invité le bureau exécutif à tenir son assemblée générale élective en décembre 2019. Ayant saisi les ligues pour en savoir plus sur le mobile de leur revendication,  le bureau exécutif de la FTA dit avoir obtenu comme réponse suivante : « aucune ligue n’a saisi le ministère officiellement. Aucune ne se reconnait dans cette démarche. » «  Ça veut dire que tout a été concocté ici à N’Djamena. Nous avons simplement demandé au directeur général du ministère de s’assumer devant ce faux qu’il a reçu pour nous demander d’aller en élection », rapporte Me Hissein Ngaro. 

Sur la piste de course, on reproche au bureau de Me Hissein Ngaro l’affinité, le manque des compétitions hormis le semi-marathon de la paix organisé chaque année, et surtout sa longévité. « Moi, j’aurai souhaité qu’on dise que Me Hissein Ngaro a volé, qu’il a détourné, qu’il s’est rendu coupable de la mal gouvernance, mais on parle de longévité. Je voudrais que vous compreniez une chose, le sport en général tire son statut à partir de son organisation faitière qui est au niveau continental, mondial.  Nos statuts ne mettent aucune limite aux mandats à briguer. D’ailleurs, nous n’avons fait que quatre mandats et nous avons prévu tenir une assemblée le 25 janvier 2020 ».

Après Kaltouma Nadjina, la médaillée d’or tchadienne, le pays n’a plus connu des champions. Aucun athlète n’a remporté un titre majeur. Une situation qui continue de sidérer plusieurs acteurs de cette discipline.  « Le ministère n’a jamais un jour financé le développement de l’athlétisme au Tchad. Vous pouvez passer cent ans à la tête d’une fédération si l’Etat ne s’implique pas et c’est vous avec votre entourage qui enlevez de l’argent vous n’allez pas développer la discipline, il faut que les Tchadiens comprennent », riposte le président de la FTA à ceux qui justifient les échecs répétitifs des athlètes à des compétitions par sa longévité.

Dans cette vague de contestation, des voix en silence demandent le départ de Me Hissein Ngaro. Pour eux, c’est la seule issue pour booster l’athlétisme tchadien. Certaines langues vont même dire que le président de FTA veut s’accrocher pour tirer profit. Des allégations que l’ancien champion du Tchad réfute immédiatement. « J’ai décidé pas seulement de quitter la Fédération tchadienne d’athlétisme mais j’ai déjà quitté mon poste africain. J’ai refusé un autre mandat alors que je suis vice-président de la confédération africaine d’athlétisme. J’ai refusé cette fonction et dire que Me Ngaro veut s’accrocher, non. Cette fédération m’a plutôt séché. » 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :