Enseignement supérieur : Bientôt une université catholique au Tchad

Enseignement supérieur : Bientôt une université catholique au Tchad

Le projet de construction d’une université catholique au Tchad a été présenté le 20 avril 2018 au siège de la Conférence Episcopale du Tchad. C’était en présence de Monseigneur Ditangar Edmond et de quelques représentants des bailleurs de fonds et du ministère en charge de l’enseignement Supérieur.

Cette université baptisée Université St Charles Lwanga sera basée à Sarh dans la région du Moyen Chari. Elle est une initiative de l’Association des Anciens du Lycée-Collège Charles Lwanga (ACCL) soutenue par les associations des anciens des autres établissements de l’enseignement catholique au Tchad. L’Université St Charles Lwanga ouvrira ses portes pour l’année universitaire 2018-2019. Elle propose dix filières à savoir : Génie informatique et Génie électrique, Economie et Science de gestion, Sciences juridiques et sociales, Sciences biomédicales et Formation paramédicales, Documentation et archivage, Classes préparatoire aux grandes écoles, Nutrition humaine et animale, Environnement et développement rurale, Science de l’éducation, Arts et métiers.

Les activités académiques sont prévues au titre de l’année universitaire prochaine avec les cycles de licence autour de quelques filières prioritaires tenant compte des moyens disponibles, précise Dr Ngarkodje Ngarasta. « Nous allons commencer par l’Institut de développement rurale ; les classes préparatoires aux grandes écoles, dans un premier temps le prépa-MP (Math-Physique). Rappelons que le Tchad est le seul pays qui n’a pas de grande école. Les sciences biomédicales et formation paramédicale ; l’économie, gestion et sciences juridiques ; le génie informatique et le génie électrique, nous envisageons un tronc commun qui peut se diversifier à la sortie de la troisième année. Au niveau de l’école normale nous envisageons une formation continue avec le recyclage des enseignants », affirme celui qui est aussi le Chef de Projet Adjoint.

Rappelons que l’agrément du Ministère en charge de l’enseignement supérieur a été délivré le 22 décembre 2017. La mise en œuvre de ce projet sera progressive. Son coût global est de 23,7 milliard reparti sur huit ans. Pour cette rentrée universitaire, le budget de l’institution est estimé à 275 951 498 FCFA. Pour réunir cette somme, le chef de projet adjoint déclare, « nous comptons également sur l’accompagnement de l’église catholique à travers la conférence épiscopale du Tchad. Nous comptons également sur les bailleurs de fonds, le gouvernement les entreprises, les dons les legs…». Cela en plus des ressources propres de l’université, à savoir les frais de scolarité, les activités génératrices de revenu et la solidarité active et permanente des anciens élèves de l’enseignement catholique du Tchad.

4 Commentaires

  1. Kouldjim omer Xavier
    22 avril 2018 at 10 h 44 min Répondre

    Félicitations ! Que Dieu bénisse le projet, sa réalisation et inspire encore davantage d’autres initiatives pour le développement de notre pays et l’épanouissement de la jeunesse africaine !

  2. Dingaonoudji Anselmz
    22 avril 2018 at 11 h 51 min Répondre

    Hier c’était collège, aujourd’hui lycée demain université vive le lccl.Je suis très content pour cette nouvelle. Que Dieu guide vos pas vers une fin meilleure.

  3. Julien
    22 avril 2018 at 13 h 47 min Répondre

    C’est une bonne initiative et un bon projet pour mon pays mais il faut qu’il soit réaliste. On souffre énormément à l’extérieur. Félicitations aux initiateurs qu’ils font d’avantages pour l’épanouissement du pays et particulièrement dans les domaines des études supérieures.

  4. Souleymane
    23 avril 2018 at 16 h 30 min Répondre

    Félicitations à vous !
    Merci de faire avancer les choses, on sait tous que le Tchad manque de bonnes institutions de formation supérieure. Votre initiative permettra non seulement de former de jeunes futurs cadres de notre pays mais aussi je l’espère, de personnes honnêtes formées sur les règles du catholicisme.

Laisser un commentaire