Embouteillage d’hier : un policier en donne la raison

Embouteillage d’hier : un policier en donne la raison

SOCIÉTÉ – Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 décembre, les deux ponts à la sortie sud de N’Djaména ont connu un embouteillage sans précédent. D’énormes pertes enregistrées. Un policier donne en fin la vraie raison.

Nous vous l’avions annoncé il y a deux jours. Les importateurs contestent les nouveaux tarifs douaniers. Rien ne bougeait du côté de la frontière Tchad – Cameroun, particulièrement à Ngueli.

Suite à l’embouteillage monstre d’hier, un policier, sous couvert de l’anonymat, explique : « l’embouteillage d’hier est la conséquence de l’entente entre les importateurs et les services de la douane. Depuis plus d’un mois, des centaines de camions gros porteurs sont stationnés à l’entrée de Ngueli à cause d’une mésentente. Hier, une solution semble être trouvée. Et c’est de là que les camions ont commencé à rentrer en masse bloquant le pont à double voies et obligeant tous les motocyclistes à s’orienter vers le petit pont de Chagoua. Voilà comment tout a basculé vers cet embouteillage jamais vécu au Tchad« .

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :