Élevage : le ministre Gayang Souaré décèle les goulots d’étranglement à la base

Élevage : le ministre Gayang Souaré décèle les goulots d’étranglement à la base

Le ministre de l’Élevage et des Productions animales, Gayang Souaré poursuit sa tournée dans la zone méridionale du pays.

Dans la province du Moyen Chari, la délégation conduite par le ministre Gayang Souaré s’est rendue à Moussoro, dans la sous-préfecture de Danamadji, pour procéder à la pose de la première de construction d’une station pastorale. Le site de la construction de cette infrastructure a été choisi de façon consensuelle par les trois cantons que compte cette localité. La station pastorale comprend un paquet d’infrastructures notamment un château, un abreuvoir, un parc de vaccination entre autres. L’objectif est de permettre à la fois aux éleveurs et aux agriculteurs de bénéficier d’eau potable. Le ministre de l’Elevage et des Productions animales s’est également rendu à Bohobé, dans le Lac Iro, pour procéder aussi à la pose de la première pierre d’une station pastorale.

De retour à Sarh, chef-lieu de la province du Moyen Chari, le ministre Gayang Souaré s’est entretenu avec les différents acteurs concernés par le secteur de l’élevage pour constater les conditions dans lesquelles, les agents des services déconcentrés accomplissent leurs tâches. Il ressort des différentes rencontres que, le personnel manque de moyens pour faire normalement son travail. Aux doléances adressées, le ministre de l’Élevage promet d’apporter très rapidement des solutions pour que le sous-secteur de l’élevage puisse prendre son envol.

Dans le Mandoul, la délégation du ministre de l’Élevage et des Productions animales, s’est rendue à Goundi, pour également poser la première pierre de construction d’une station pastorale. Mais, la délégation s’est vite rendu compte qu’il y a un problème. Car le consensus ne s’est dégagé pour la construction de la station pastorale. Le ministre de l’Élevage et sa suite ont dû amener les différentes parties prenantes à trouver un terrain d’entente, en signant un procès-verbal de conciliation avant de procéder à la pose de la première pierre. Ensuite, Gayang Souaré est arrivé au marché de Péni où deux comités se disputent la gestion de ce complexe commercial. Les membres des deux comités ont convergé leurs points de vue pour le bien de la population de la localité de Péni, dont le marché regorge d’énormes potentialités.

Une vue partielle des éleveurs et agriculteurs lors d’une rencontre avec le ministre de l’Élevage/ Ph DR

Tout le long de sa visite, à chaque séance de travail avec les éleveurs et les agriculteurs, le ministre de l’Élevage et des Productions animales a demandé à ces deux communautés de vivre dans l’harmonie et la cohabitation pacifique. Il a expliqué que les plus hautes autorités du pays voudraient asseoir le développement du Tchad sur le secteur de l’élevage et de l’agriculture. A cet effet, pour Gayang Soauré, les éleveurs et les agriculteurs doivent cohabiter ensemble, chacun en respectant ses limites.  « Nous appartenons tous au même pays le Tchad. Chacun doit accepter qu’on vive ensemble. L’élevage est important tout comme l’agriculture pour l’économie de notre pays » a déclaré le ministre de l’Elevage et des Productions animales.

Après le Moyen Chari et le Mandoul, la délégation conduite par Gayang Souaré se rend dans les provinces du Logone oriental, du Logone occidental, de la Tandjilé, des Mayo Kebbi Est et Ouest pour s’imprégner des réalités du terrain en vue d’apporter des réponses idoines.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :